Cyrille

About Cyrille

Posts by Cyrille:

Une nouvelle rubrique

Cette rubrique “bons plans” vous permettra de recenser toutes les affaires, réductions, promo et autres astuces touchant à la course à pied.

Banuts 2016 – Un grand cru!!

Rendez-vous était pris entre le lion et Cyrille à 6H00 du matin à Boissezon. Le lion a déménagé, Cyrille n’est pas au courant, bref 1/2 heure à tourner dans les rues de cette énorme bourgade, à réveiller tous les habitants. Mais ils finissent par se retrouver les 2 compères, petit café, et en route pour Combes. Route bucolique, mais qui n’aspire pas à la somnolence!!

Retrait des dossards tranquille, quelques 110 coureurs s’alignent sur le 33Km. Petit bonjour à toutes les connaissances et à notre voisin de parking sortant de son ENORME camping car!! Yves Boulet.

Il fait bon ce matin, 10°C, donc c’est T-shirt et short sans hésiter.

7H55, coup de fil du président, il est sur la route et vient s’aligner sur le 16Km avec l’infatigable Janot, tous deux étant bléssés, il préfère jouer “petits bras”.

8H00 briefing, auquel on ne comprend rien, comme sur toutes les courses; en gros, suivez le balisage, gardez en sous la pédale, et faîtes attention, il y a quelques milliards de cailloux vicieux sur le chemin.

8H10 départ, le Lion dans les 15 premiers, Cyrille dans les 15 derniers. Ca semble partir très vite devant, laissons les.

Le parcours a été modifié cette année, et franchement c’est une pleine réussite. Des montées, des descentes qui s’enchaînent sans cesse, des paysages à couper le souffle que l’on peine à admirer tant il faut être vigilant à l’endroit où poser le pied.

N’ayant pas vécu la course du Lion, je ne peux vous la relater, mais il semblait content de son aventure avec une bonne gestion de l’effort, car il termine 6° au scratch en 3H40 le bougre!!

Pour ma part, 10Km avec la première féminine, que je dois saouler, car on s’abandonne au 20°Km. A u 12°Km je passe Yves Boulet qui doit fêter son 10 000eme kilomètre cette année.

Petits pas en trottinant les côtes passent bien, les descentes sont prudentes, j’en termine à la 20° place en 4H17.

Quant à Ricou et Janot, enchantés par leur parcours, nous attendent de pied ferme à l’arrivée.

Ricou à passer un bon moment et finit en 22° position sur 180 coureurs en 1H40, et Janot 59° en 1H52. Pas mal pour des éclopés!!

Hydratation, repas au fameux velouté de cèpes, et retour à la maison.

Toutes nos félicitations aux organisateurs, l’an prochain on revient (Comme tous les ans pour le Lion et Cyrille).

RDV samedi pour un tout autre format: L’EKIDEN d’ALBI

Les résultats du 33Km

Les résultats du 16Km

Saint-Agnan

Une petite promenade un samedi après-midi du côté de Brassac, à Saint-Agnan plus exactement pour 6 compères de l’ACL: Bastien, Fabien, Ricou, Yohann, Le Lion, et Cyrille.

Tous engagés sur le 14 Kilomètres sauf Cyrille qui jouera les fillettes et se lancerar sur le 7 Kilomètres. Première édition à l’occasion de la fête du village, un accueil bon enfant, pour une modique participation de 8€.

Echauffement puis départ du 14Km à 16H sous les coups de fusil des “ball-trapeurs” locaux venus exploser des milliers de cartouches!!

Le départ du 7Km se fera 1/2h plus tard.

Un parcours relativement bien travaillé, mélant tout ce qui se fait dans le trail: des singles, un peu de piste, des montées casse-pattes, des descentes rapides.

Au final le Lion rattrapera Cyrille à 500m de l’arrivée pour signer une victoire en 1H08, viendront ensuite compléter le podium, Bastien, Fabien et Ricou. Les 4 premières places “trustées” par l’ACL.

Yohann, quant à lui, a subi une grosse hypoglycémie, et a donc fini en marchant.

Douche, bièrottes, podium, maison, dodo.

Petite course sympa, à refaire.

 

Un dimanche de médailles

Du soleil, des amis, une piste d’athlétisme, un repas. C’est le coktail idéal pour vous mettre en forme pour une semaine à venir.

Dimanche 15 “athlètes” du club ont suivi cette thérapie de groupe, pour la deuxième année consécutive, en participant au désormais très célèbre meeting intercommunal “Ricou” Lacaunais.

4 épreuves au programme, Lancer du poids, 60 mètres haies, Lancer de Javelot, 1000 mètres.

Au Lancer, ou plutôt au balancer de poids les filles seront suplantées par Mélanie qui fait preuve d’une réelle dextérité.

Aux haies, c’est une partie de franche rigolade, l’arbitre officiel, en la personne de Claude ira même jusqu’à faire remarquer à certaines concurrentes que c’était une course et qu’il fallait quand même lacher un petit peu “les cheveaux”!!. Les frères Amalric s’y donnent à fond, Jacques Vieu, en buldozzer, balance le plus de haies possible, Guillaume venu en spectateur, ne peut résister à la tentation de tester le tartan pieds nus.

Javelot pour les filles, dominé encore une fois par Mélanie, et par Fabien chez les garçons. D’après les conseils du coach, il faut “fouetter”. On a un an pour s’y entraîner à la maison…

Ricou s’en va au boulot pendant que tous s’alignent au départ du 1000m.

Les mobylettes à fond, dominées par Yohann, seul Cyrille à la galanterie de rester proche des féminines, dominées par Yolande.

Après de tels efforts, apéritif (sans abus), repas, jeu collectif de ballon ou de corde tendue (équilibre entre 2 poteaux, je ne me souviens plus du nom).

A noter que Ricou au retour du boulot, s’est tapé le 1000 m seul, sous les encouragements de la foule et de ses groupies! Emu et chamboulé, il en a oublié une chose essentielle de sa vie, mais la décence et le respect de sa vie privée m’obligent à ne pas en dire plus.

Une bien belle journée, pour sur, à renouveler l’an prochain.

Résultats et photos prochainement postés par Ricou.

Parité réspectée à l’assemblée.

Première AG pour le nouveau président, Eric Cambon, Ricou pour les intimes, ce Samedi 15 novembre 2014.

Au programme, présentation des nouveaux licenciés, bilans sportifs des jeunes et des moins jeunes, bilan financier, projets…

La présentation des nouveaux licenciés est accueillie par de nombreux applaudissements, et conclue par le président sur une parité exemplaire de 26 licenciées et de 26 licenciés ;).

Une question se pose: est-ce la nouvelle présidence qui a occasionné ce recrutement hors norme de sportiVES?

Un bilan des jeunes est présenté par Claude, qui remercie chaleureusement Mélanie pour tout l’aide apporté lors des entraînements.  Il souligna la 1ère place de Justine Canac-Castan au cross de Vielmur, la 6e de Marion Azaïs et la 7e d’Alexis Houlès. En été, les participations ont été plus suivies. A noter la grosse performance au challenge départemental (sur 5 journées) d’Alexis Houlès qui termine 1er et champion du Tarn sur 153 classés. Il a par ailleurs battu 3 records poussins : le saut en longueur (3,95 m), le lancer de disque (19,70 m) et celui du triathlon avec 78 points. Ensuite, tous les jeunes ont reçu une récompense pour leur assiduité.

 

Un bilan des adultes est fait par le président (himself :)), en offrant des médailles aux 3 premiers de chaque catégorie; Yolande Culié l’emporte chez les féminines devant Sonia Bardy et Laurie Taru. Cyrille Jaquemin a effectué le plus de km en courses (452) devançant Lionel Gros (353) et Eric (280). Enfin, champion toutes catégories, le junior Bastien Amalric avec de nombreuses victoires et des podiums devance le Vétéran 3 André Suc 2e et Yohann Girabancas 3e. Dernière récompense à Mélanie Caron qui a secondé parfaitement Claude à l’école d’athlétisme, école qui comptera 12 nouveaux jeunes pour la saison prochaine.

Une mention particulière pour Loïc JACOB qui a brillé sur de nombreuses courses, et même qualifié au niveau national cette année.!!

Apéritif, reps, cochon de lait cuit à point par 4 cuistauds très invetis dans leur tâche.

Bonne année à tous.

Au club, c’est gala

Peut-être, mais pas tous les jours. En tout cas, le samedi 15 novembre, c’était gala : d’innombrables athlètes jeunes ou vieux sont montés sur le podium, lors de l’assemblée générale. Et puis il y eut ce repas au cochon de lait (savoureux) clôturé par une farandole de desserts maison. De quoi faire du lard, sauf pour le Bossuc qui s’était inscrit au trail du Ségala, à Valdériès, prévu le lendemain. C’était une première organisation, mais qui en appelle d’autres. Parce que ces gars-là, les organisateurs, avaient sorti le grand jeu et l’avaient communiqué à leurs 120 bénévoles. Des terrains variés : prairies, chemins charretiers, monotraces, corniche dans bois, remontée des rives du Cérou et un peu de goudron. Comme j’étais l’unique Lacaunais, je garde de l’encre pour les prestations de groupe futures. Malgré la motivation, je suis déçu par ma place au scratch (certes, il y avait un 12 km qui a peut-être drainé les moins véloces, mais bon, il est toujours si simple de trouver des circonstances atténuantes).
Après avoir parlé de gala et de ces gars-là, il faut que je vous informe sur le Ségala : à l’origine, terre à seigle (pauvre) du nord-est du Tarn, et débordant un peu sur l’Aveyron). Aujourd’hui le seigle n’est plus cultivé, ou si peu, et pas vraiment les céréales de notre époque, comme le tritical. À Valdériès, j’ai vu surtout des prairies et des bois. Mais je regardais avant tout le chemin. Avec des variations, des dénivelés, mais des pentes qui restent « humaines ». Ces gars du Ségala savent vivre, eux.
Trail du Ségala, 23 km
1. Pierre-Laurent Viguier en 1h 33’ 51″
61. André Suc en 2h 18’ 23″ (3e V3 sur 6, mais loin des deux premiers)
104 arrivants.
Bossuc, 16 novembre 2014

Decatrail, à fond la forme!!

Ce dimanche 9 Novembre, à Burlats, ils avaient besoin d’un toubib pour encadrer un petit trail de 12,4 Km et quelques 550mD+. Alain s’étant porté volontaire, il fallait bien quelques copains pour l’accompagner, et c’est ainsi, que Yannick, Fbien, Ricou et Cyrille se trouvent embarqués à 8H15 dans la luxueuse 3008 médicale.

Vous vous en doutez, dans la voiture c’est la bonne ambiance, des raisonnements à tout va, on arrive vite à Burlats.

Après s’être garé comme si il était le roi du pétrole, le toubib va se présenter, et nous allons retirer nos dossards, sans les bullettns d’inscription, oubliés au café par le président!! que dire?

Dossard 18, pour Alain (clin d’oeil ou hasard?), 130,131 et 132 pour Ricou, Yannick et Cyrille. Fabien aura le 191.

On s’habille, on propose une ceinture à Alain pour porter son téléphone en cas d’urgence. Ceinture qu’il refuse, la suite lui donnera TORD. Echauffement, ligne de départ à 10H, des grands noms comme axime Durand, Pierre Laurent Viguier et ………Ricou sont en première ligne. Les autres, plus humbles, restent à l’arrière.

C’est parti, 1,6Km de plat, puis montée de 2Km, plat 2 Km, puis bonne descente, bien technique. On repasse dans le village, pour attaquer une montée sèche. C’est ensuite une descente à tombeaux ouverts pour rejoindre la ligne d’arrivée.

Au final, il me semble, Fabien: 21eme en 1H07, Ricou:40eme en 1H10, Cyrille et Yannick 45 et 46eme en 1H12, Alain, après une gamelle sur le cul et un téléphone cassé en termine en 1H23. Je ne connais pas la place ni le temps exact.

Un beau petit trail, complet, du raoulant, de la bonne montée, des descentes un tantinet techniques. Un condensé pour un bon entraînement.

La trace de la course ICI

Burlats

Combes dans le Caroux : c’est nous les banuts !

« C’est nous les canuts ! » : c’est ce refrain que chantaient les ouvriers lyonnais, tisseurs de soie et fiers de leur travail, lors de leur révolte sociale de 1831.

« C’est nous les banuts ! » : il est évident que toute ressemblance avec des coureurs engagés sur le trail mis sur pied dimanche 28 septembre par les pompiers de Combes serait purement fortuite. En tout cas, sur les routes de l’Espinouse, dans la berline qui contenait tout de même cinq Lacaunais, il ne restait plus guère de place pour le moindre couvre-chef. Et ce n’est pas un « banut » que les athlètes croisèrent, mais un jouvenceau (ou jouvencelle) qui n’avait encore que du duvet sur le front. Ce jeune mouflon stationnait sur la route, avant de comprendre le danger. Et cela même si une conduite en souplesse de cette Citroën high tech permit à Lionel (Gros) et Cyrille (Jacquemin) sur le 32 km, comme à Yohann (Girabancas), Jean (Rascol) et le Ban… non le Bossuc sur le 15 km, d’entrer en lice dans des conditions optimales de fraîcheur.

          « Finalement, même les premiers, ils  ne sont pas plus pittoresques que ça. » Facile de dénigrer les athlètes qui n’en sont qu’aux prémices de la première montée (km 2). Mais déjà Lionel était en embuscade derrière un premier petit groupe. Tandis que Cyrille avait accroché le wagon du plus gros peloton. À l’arrivée, c’est un Lionel décomposé qui gravissait la dernière rampe ; visiblement, il s’était dépassé, voire surpassé pour décrocher l’ami Cédric Nel, toujours entreprenant, à l’amorce de la dernière côte. Quant à Cyrille, c’était du concentré : il est resté sourd à l’appel d’une sirène randonneuse qui avait vu en lui le sherpa idéal. Et 3h45mn après le départ, il suffisait de l’écouter converser au téléphone : « Mon président, tu sais, je me suis bien défendu. Comme j’étais en forme, j’ai porté haut les couleurs du club, en finissant, c’est sûr, dans le premier quart des concurrents. Les autres ? Lionel a fini sur… »

          « La nature toujours maîtresse, parfois traîtresse. » Ainsi peut être résumée l’intervention de Lionel, au micro que Stéphane Tailhades tend à tous les participants, champions ou pas, avec beaucoup d’équité… surtout s’ils sont Lacaunais. Avec une pensée pour les sinistrés des inondations sur Lamalou et Saint-Gervais, Lionel voulait ainsi rendre hommage avec humilité à ces décors sauvages du Caroux. Que l’on devine tout le temps, puisque l’on a si souvent le regard fixé sur la prochaine foulée. Que l’on entr’aperçoit quelquefois : sublime panorama au détour d’un virage. Quant à son entraînement qui lui a permis d’être parvenu depuis quelques années au niveau des meilleurs régionaux : « Non, pas de plan, juste de l’intuition. Un savant mélange d’effort ingrat et de plaisir délicat. C’est top comme saveur. »

          Recalé dernièrement à une course toulousaine (maximum de participants atteint), Yohann a continué à s’entraîner tous les jours (« Ce sont les copains qui, hier, sont venus me chercher »). Malgré cela, il signe une excellente 6e place… qui lui laisse quelques regrets : « Si j’avais mieux planifié, il y avait, je pense, de la place pour un podium. » Jean a été égal à lui-même : sans faiblesse sur ce parcours qu’il a effleuré lors de son retour aux sources (randonnée solitaire) du début septembre. Quant au Bossuc, ses lacets se sont défaits au bon moment devant un paysage vertigineux qu’il a embrassé. Certes furtivement. Mais les vieux sages vous diront qu’essuyer de légères frustrations permet de toujours garder intacte l’envie de découvrir. Et éviter ainsi le blues des parvenus.

 

Note pour les étrangers à la langue d’oc : banut, de bane = corne.

 

Trail de 32 km

1er Jean-Baptiste Grimal

3eme.Lionel Gros (pour la troisième fois ici, c’est-à-dire depuis toujours)

?. Cyrille Jacquemin

 

Trail de 15 km

1er Nicolas Marre en 1h22’04.

6eme Yohann Girabancas à 4’55.

38emeJean Rascol à 24’55.

48emeAndré Suc à 28’27.

Charcu’trail 2014

Charcu’Trails 2014 – Lacaune – Tarn -81

Le fond de l’air était frais, mais le ciel clément et dégagé sur les Monts de Lacaune, bref des conditions idéales pour chausser les baskets et aller se confronter aux pentes tarnaises pour fêter les 10 ans des charcu’trails de Lacaune. Un parcours remodeler et plus sauvage pour l’occasion.

Lot de charcut’, bouteille de Gaillac, ticket repas à base de produits locaux, viennent accompagner le dossard lors des inscriptions. Au total, 241 engagé(e)s sur le 22km, 60 sur le mini trail et 15 équipes

de relais de 2 coureurs. Randonnée de 14Km, et course enfants permettent à tous de profiter de la fête.

Le départ des 3 formats de course est donné à 9H30, après un briefing relatant l’âpreté du parcours et le balisage à suivre. Départ rapide où la tête de course se dessine déjà après un tour de piste, puis c’est parti pour les parties sauvages. Nature abondante, balisage abondant, obligation de lever la tête pour bien suivre le chemin. Ces consignes de briefing n’empêcheront pas une poignée d’irréductibles de s’égarer à travers bois. Les 220 autres concurrents suivent quant à eux bien le parcours et la bataille est déjà bien engagée au pic du Montalet.

Maxime DURAND fera la course en tête, terminant en 1H47, suivi de près par Pierre-Laurent VIGUIER sur la ligne d’arrivée. La 3ème place revenant à Nicolas DURAND s’assurant de ce fait de sa première place au challenge des trails du sud-ouest. Le second du challenge, Stéphane BACOU, venu des Pyrénées, termine à une belle 6eme place, se classant 1er V1 de la course.

CATIE Audrey termine 1ere Féminine en 2H13 suivie de SAIGHI Safia Lise venue également des Pyrénées, et de CHRISTOPH Isabelle (1ere V1).

Sur les relais Maël ALRIC et Francis MAURY dominent l’épreuve arrivants main dans la main avec le 1er solo.

Sur le mini trail, 8Km, GALANT Angel termine en 31’34’’, suivi du local GIRABANCAS Yohann en 32’47’’ et de POUJOL Alexis en 34’39’’. Chez les Femmes DASILVA Mylene en termine en 43’17’’ suivie de FABRE Marine et de DYJACK Jenovefa.

Remise des prix aux premiers chaque course et catégorie viendra animer le repas. L’organisation a dû cependant revoir les feuilles de pointage des 3 principaux ravitaillements afin de vérifier l’exactitude du classement.

Un anniversaire que l’équipe complète de l’AC Lacaune, et des nombreux bénévoles, a été heureuse de fêter avec les coureurs.

Une édition réussie avec des bénévoles toujours aussi dévoués. Toute l’équipe de L’AC Lacaune les remercie chaleureusement ainsi que les partenaires.

Les photos ICI

 

video

 

Résultats 8Km

Résulats 22km

Résultats 22Km en relais

 

Le Lion, roi de la…bruguière

Je ne cherche pas à voler la vedette au lion, donc je lui laisserai narrer sa formidable course.

Aujourd’hui pas âme qui vive au rendez-vous de 6H30 chez Ricou. Les jeunes ont bossé tard, ou bringué tôt!!! C’est donc le lion et Cyrille, accompagnés de Marie qui sont allés peupler le peloton de coureurs du côté d’en Laure.

La suite vous sera racontée par le lion en personne, qui comme chacun le sait a gagné le trail de la piste jaune.

Yohann G. sur le 10Km, s’est…….perdu. BIENVENU AU CLUB DES BOULETS (ça commence à faire beaucoup).

Ces 2 lignes pour mettre en ligne les photos et une vidéo du podium.

En attendant de lire l’artiste…

Cyrille

Load More