Courses Adultes

4é challenge départemental à Graulhet et interclubs à Castres

Le samedi 21 mai, les catégories poussines et poussins se retrouvaient  sur le stade de Graulhet à l’occasion de la 4ème journée du challenge départemental. Sous une chaleur étouffante, les dirigeants du Sporting Club Graulhétois avaient préparé suffisamment d’ateliers afin d’éviter de longues attentes sous le soleil. Au menu du jour: Le 50m, le 50m haies, le saut en longueur, le lancer de disque et de javelot. Résultats moyens pour nos 5 Lacaunais avec en tête, Lohane Théron et un total de 39 points sur les 3 meilleures épreuves, une course, un saut et un lancer. Viennent ensuite Jeanne Aubaniac: 30 points, Louna Buchaca: 24 points, Candice Sibourd: 23 points et Tom Gleizes Billet: 19 points. Le lendemain dimanche, Maxime Fabre participait au 2ème tour des interclubs avec l’équipe du Tarn Sud Athlétisme. Belle performance de notre champion qui se hisse à la 1ère place du 800m avec un temps de 1’55″66 à 1 seconde de son record personnel. Félicitations à tous les 5. Prochaine sortie des benjamins à Castres dimanche 29 mai pour la finale du championnat départemental.

Course du viaduc de Millau 2022

Grosse vague de chaleur sur cette 6ème édition de la Course du Viaduc de Millau 2022 !!!!

La participation a été en baisse avec seulement 9000 inscrits en 2022 par rapport aux 10000 inscrits en 2018, et aux 14000 partants de 2016.

L’ACL était représenté en parité sur cette course avec 6 licenciés du club.

Dans la catégorie M2F l’on retrouve Christine Rousset 1996ème en 2h31’08

                                                                   Véronique Calas 2860ème en 2h42’19

                Dans la catégorie M3F Isabelle Augé se classe 5082ème en 3h19’30

        Chez les masculins Christian Antunes M1M termine 355ème en 2h01’44

                                                Joaquim LUIS M5M termine 2060ème en 2h31’59

                                           et Philippe Augé M4M termine 4023ème en 2h58’41.

Le parcours est connu , identique depuis 5 éditions, cette année un point de ravitaillement en eau a été ajouté au 20ème kilomètre , mais l’invité du jour a été surtout un 32°C , avec peu d’ombre , et un asphalte brulant…

L’on pouvait entendre des chuchotements chez les coureurs concernant les conditions météo, la possibilité de débuter vers 8h00 pour gagner quelques degrés à défaut de temps à l’arrivée, mais il n’est surement pas si simple de prévoir à l’avance les horaires de fermeture de l’A75 !!!

Merci aux riverains de la descente finale d’avoir mis en place des brumisateurs très apprécié par l’ensemble des coureurs lyophilisés…

Bravo aux lacaunais qui ont bravé ces conditions très estivales avec dans l’esprit de retrouver la fraicheur de nos montagnes boisées et de nos lacs plus frais.

PA.

Trophée de l’Avenir Aussillon

C’est le club d’Aussilon qui accueillait la 5ème journée du Trophée de l’Avenir pour les catégories « Eveils Athlétiques » ce samedi 14 Mai.

Sous une forte chaleur, les jeunes ont participé au 500m , au triple saut , et au lancer du mini vortex, avec pour épreuve commune :un relais.

Belles performances pour les 9 lacaunais présents, avec Matéo :15 points ; Lola :13 points ; Cléa et Alix : 11 points ; Emma :10 points ; Ambre et Nathan :9 points ; Joan :7 points ; et Maelys :5 points.

Merci aux parents qui ont soutenu les athlètes et qui les ont accompagnés sur les divers ateliers.

Prochaine journée pour les jeunes Poussins de l’ACL le samedi 21 Mai à Graulhet :4ème journée du Challenge CDA81.

La Premanaise

Trail du Somail – La Prémianaise – 08/05/2022

Situé à la frontière de l’ Espinouse et du Caroux, Prémian nous accueille en ce jour ensoleillé et une température estivale. 13km – 600m D+.

Ce ne sera pas du gâteau.

A cheval sur les flancs des deux massifs; la crème du parcours va être d’atteindre, après Langlade , le point le plus haut. Sur les 100 derniers mètres pour atteindre un col, c’est un véritable mille-feuille de rocs: un casse-pipe voire un casse-museau ou il faut s’aider des deux mains. Quasiment de l’escalade ou personne ne fait le cake. Après ce passage, globalement, c’est 5 km de descente parfois technique que les “cadors” dévalent en un éclair.

Cerise sur le gâteau, l’absence du favori habituel Romain Barthès qui s’aligne sur le 24 km, parcours qui lui non plus n’est pas de la tarte avec ses 1000 marches. Les possibilités de podium sont ouvertes pour les anciens outsiders d’origine tarnaise sociétaires d’ Alban – St Amans – Lacaune . Qui sera dans les choux à l’issue du parcours?

Originalité sur cette épreuve: le retour des anciens et anciennes: 6M6M – 1M7M – 3M8M // 1M7F – 1M10F  Bagarre annoncée donc dans la catégorie M6 avec un favori loin d’être un baba-cool (Roger Cals)…

RESULTATS     88 Classés

1    Jonathan   DURAND     1:07:52     1SEM

2    Hugo         FABRE         1:0846      2SEM 

3    Florian      GUICHARD  1:09:22     3SEM

15  Marc         FABRE          1:26:15    3M6M

A+

Maxime Fabre aux interclubs

Athlétisme :ALBI 08/05/22.

Maxime FABRE licencié à l’Athlétic Club LACAUNAIS était bien présent pour un retour sur piste avec un bon chrono de 1’55‘’48 sur 800m. ce dimanche à Albi, terminant 3ème de la finale derrière 2 athlètes d’une division supérieure.

Très rapidement aux avant-postes , il a eu le soutien de tous les supporters du Tarn Sud Athlétisme , club maitre pour lequel il participait, mais également les encouragements et félicitations de bords de piste de Philippe Augé , Chef Juge Longueur et Triple saut lors de cette compétition qui cumule les points des athlètes et des juges , entrainant une belle 1ère place du TSA en division N2B.

Bravo Maxime.

Prochaine journée Animation EA : Trophée de l’Avenir à Aussillon le samedi 14 Mai 2022.

Payrin la White Cliff

WHITE CLIFF – PAYRIN – 30/04/2022

Election au titre pour le millésime 2022.

Plus de 150 Inscrits tentés par cette aventure annuelle. Pas d’abstentionnistes suite à une météo plus que favorable. 144 candidats qui ont rempli toutes les contraintes avant 18h30, clôture de l’évènement (passer la barre d’élimination) et attendre l’annonce des résultats diffusée par l’officiel Chronostart. Les derniers sondages donnent Romain Barthés gagnant suite à ses récents succès mais avec une petite incertitude concernant l’écart avec le dénommé Jérôme Alayrac.

Le secteur “Montagne”, notre circonscription, est représentée par 6 candidats estampillés ACL.

Guillaume Rouquette – Hugo Fabre : Deux jeunes candidats potentiels à la conquête du titre et qui vont faire front uni.

Christophe Tichit : Serviteur tout terrain depuis des années (2016); déjà un septennat.

Eric Cambon : Président du “Parti ACL” qui s’auto parachute tous les samedis après-midi dans les communes de la région.

Jacques Luis : Assistant et suppléant; présent dans tous les combats pour faire face aux défections de dernière minute ; toujours dispo.

Marc Fabre : Doyen de l’assemblée, observateur des situations.

On constatera que la parité Hommes-Dames n’a pu être obtenue, mais les dernières participations : Ronde Givrée et Trans-Aubrac permettent d’être optimiste. Le rassemblement anticipé avant le Top départ a permis au PC de l’organisation de présenter une chorégraphie réalisée par les membres féminins de caPS Payrin. Elle a permis de fédérer l’assemblée des traileurs, à part quelques insoumis qui étaient dans leur bulle, prêts à défier la falaise blanche (White Cliff). 

Circuit = 13km – 350m D+  // Météo = Soleil + Chaleur orageuse                                                                                                                                                             Résultats: 

1 BARTHES Romain              54:42      1SE

5 ROUQUETTE Guilhem    1:00:09      1ES

8 FABRE Hugo                    1:00:47      3SE

41 TICHIIT Christophe        1:10:50      5M3

47 CAMBON Eric                1:13:07      1M5

60 FABRE Marc                  1:16:41      1M6

96 LUIS Joaquim                1:27:51      6M5

Marco avril 2022

Pointes d’Or à Castres

Après l’annulation de la 3ème journée du Challenge départemental poussins, le 23 avril, en raison de très mauvaises conditions climatiques, nos 2 benjamins se retrouvaient le lendemain dimanche pour le tour qualificatif des “Pointes d’ Or” à Castres. Prestation moyenne de nos 2 représentants, Hamza El Masoudi et Kefren Berardi qui obtiennent respectivement un total de 45 et 34 points sur l’ensemble des 3 épreuves: Le saut en longueur, le lancer de javelot et le 1000m. Seul Hamza réussira à se qualifier pour les championnats départementaux qui se dérouleront à Carmaux le 29 mai. Repos bien mérité des enfants de l’école d’athlétisme, reprise le 14 mai à Aussillon des ” Eveils Athlétiques ” à l’occasion de la 5ème journée du Trophée de l’Avenir.

Ultra trans Aubrac 2022

Week end pascal en Aveyron pour 2 cloches

Nous étions 2 cloches tranquilles au club house de l’ACL (une grosse offerte par la mairie de Lacaune et une petite trouvée par le président dans sa propriété). Nous ne voulions pas partir a Rome.

Le mercredi soir, les membres du club étaient très excités: une douzaine (3 équipes de 4) et un coach (Anthony) partaient faire la trans AUBRAC  le vendredi. Il y aurait même deux couples de marcheurs. Ils décidaient de nous emmener pour rencontrer soi disant nos cousines d’Aubrac.

Ce ne fut pas un weekend de tout repos. Le vendredi, ils etaient survoltés mais inquiets, ils espéraient la présence de Marc blessé mais le soir a 22h il déclarait forfait après un passage aux urgences. L’équipe Vero ,Christine ,Ricou pourrait courir mais ne serait pas classée. Nous les cloches étions un peu vexées: on ne s’occupait pas de nous , on était dans le Vito de Ricou dans un grand désordre aux dires des filles….

Le samedi matin, ils se sont levés à 3h15 pour déjeuner avant la course prévue  à 6h a Bertholéne (ils sont bizarres ces coureurs). Avant le départ, ils rencontrent un grand journaliste sportif: Patrick  Montel ex spécialiste de l’athlétisme sur France 2. Ils en ont parlé toute la journée, l’ont imité (“Hicham est grand” Marie Jo Marie Jo”…) mais au fond d’eux ils ont ralé, aucun n’a été interviewé, pourtant ils en avaient des choses  à dire sur cette course .

Ce fut dur pour eux et surtout pour nous, 3 courraient et les autres nous secouaient violemment dés qu’ils s’arrêtaient pour les encourager à leur passage. Nos cousines, paisibles dans leurs champs, devaient nous penser en danger. Des arrêts il y en eut pendant ces 4 étapes: 23 kms jusqu’à St come d’Olt (pour Vero,Joachim et Tanguy) puis 31 kms vers Laguiole (pour Bastien et Axel) ensuite23kms vers Aubrac (pour Christine ,Alain et Christian) et enfin 29kms vers l’arrivée a St genies d’Olt (pour Eric ,Lionel et Tristan). Tous les coureurs (et les marcheurs ) de Lacaune ont crié ,encouragé mais hélas certains autres coureurs n’ont pas eu l’air d’apprécier, il faut dire qu’ils avaient des drôles d’objets dans leurs oreilles…

Les coureurs ont beaucoup parlé du feu d’artifice du départ, des parcours de Vero et Christine , du turbo de Bastien ,des jonquilles de l’Aubrac , du ravitaillement au buron et de l’arrivée le long du Lot.

Le samedi soir, ils ne nous ont pas pris au café PMU ni au repas aligot saucisse. Les jeunes étaient déshydratés (ils ont fait ce qu’il fallait pour y remédier) les anciens et les filles étaient fatigués (ils ont mangé et sont allés se coucher).

Le dimanche matin, nous sommes rentrées à Lacaune ils ne nous ont pas oubliées comme la dernière fois.

MAIS on ne sait toujours pas quelle équipe lacaunaise a été la mieux classée (on a parlé d’une équipe de 2 fringants sexagénaires avec 2 jeunes rapides), pourquoi une équipe de jeunes brillants part courir sans couverture médicale multiple ( medecins ,chirurgiens ,kinés ,osteopathes et psychologues), pourquoi les filles n’ont pas été recompensées (1 jonquille offerte par le président ne leur a pas suffi) et enfin pourquoi une équipe de jeunes des monts de Lacaune avec un nom bizarre ne court pas avec l’ACL ???

PS :on espere que l’an prochain ils ne nous prendront pas à Paris pour le marathon.

ALAIN avril 2022

Nous voici, nous les cloches ovationnant Alain

Retrouvez nous au Marathon de Paris 2023

Infos du club

Week end chargé pour les athlètes de l’ACL. Dès le samedi matin, entraînement de tous les enfants de l’école d’athlétisme et la présence des ” Baby ” venus participer à l’épreuve du 120m comptant pour le challenge des joutes lacaunaises. Epreuve interne, concoctée par les dirigeants du club afin de permettre aux plus petits n’ayant pas d’animations officielles, de se préparer aux futures compétitions  des années à venir.. Le dimanche matin, présence remarquée de 3 coureurs au Marathon d’Albi. Dans l’épreuve du 10km, Guilhem Rouquette termine à la 13ème place sur un effectif de 372 arrivants et la 3ème place de sa catégorie ” Espoirs “. Philippe Augé, boucle son semi marathon ( 21,1 Km ) en 2 h 11′, André Suc, le marathon ( 42,2 Km ) en 4 h 36′. De bons résultats pour nos 3 représentants qui n’ont pas hésité à mouiller leur maillot pour représenter dignement les couleurs du club. Le dimanche après-midi, Hamza El Masoudi se déplaçait à Castres à l’occasion de la 2ème journée de brassage des catégorie benjamins, minimes. 3 épreuves pour notre sociétaire qui avait choisi le triple saut: 7,60m, le lancer de poids: 6,05m et le 2000m marche: 14’54″35. Au lancer et à la marche, il réalise les minimas pour une qualification au championnat départemental le 29 mai à Carmaux. Un immense bravo à tous. Prochaine étape pour les catégories poussines, poussins samedi 23 avril à Lavaur.

Marathon d’Albi : il a tout des plus grands

Albi est, pour moi, synonyme de retomber en enfance : aller au carnaval était l’unique sortie ludique annuelle de ma famille. Puis j’y ai suivi mes études, en entrant direct en 4e après l’école primaire. Études efficaces peut-être, mais surtout brèves : au bout de 2,5 années, les vacances de février 1969 furent… éternelles. Cela fait 53 ans, et je ne me lasse pas de continuer à parcourir les rues.

Mais d’abord rendez-vous au stadium dans un créneau horaire juste suffisant. Ravi d’y rencontrer le Brassagais Romain Barthès, qui m’informe que je suis une “vedette” (suite de prestation de jeu TV) pour ses grands-parents vieillissants. Lui, pas mal non plus : petit décrassage au programme, quinze jours après le marathon de Paris bouclé en un temps enviable de 2h 45mn. Un peu plus loin, un jeune homme m’interpelle : “Vous êtes bien André Suc ?Oui, le vrai !” J’avais plus ou moins reconnu Guilhem Rouquette, que l’on voit de temps à autre sur ce même site internet. Sa grand-mère (M-Louise Pons) m’en parlait volontiers voilà 5 ou 6 ans. Et le minime a grandi. De justesse, je remplace la question :“Ah, tu as déjà le permis ?” par une interrogation plus neutre “Tu es venu seul ?” À la bonne heure, Guilhem est en bonne forme, et il ne va pas tarder à le prouver, 10 km durant.

En course

8h et 45 mn : c’est parti pour plus de 800 athlètes, sur marathon et semi : avenue colonel Teyssier, le Lude, parc Rochegude, Grand Théâtre. Et nous voilà dans la superbe ville “Unesco”. Nous en sortons par les Lices et la Croix-verte pour rejoindre la route de Millau, les Planques et St-Juéry, le pays des hommes au coeur d’acier. Peu après, bien loin des torrents impétueux de nos montagnes, le Tarn se dévoile dans sa majesté : serein et apaisant, tout en large courbe. Tiens, un maillot connu. Je le suis sur pluisieurs hectomètres, avant un petit coup de collier. Dans cette tenue : Philippe Augé. Il est sur le semi, et a reconnu ma voix au préalable car je suis – comme d’autres confrères – très heureux de me retrouver avec eux dans l’effort, secouant ainsi l’étouffante chape de plomb qui a pesé sur nous pendant deux ans. Philippe trouve aussi que ces courses d’Albi sont parfaitement organisées. Il applique à la lettre les conseils de son compatriote de St-Affrique Serge Cottereau (qui court toujours, après avoir gagné le marathon d’Albi en… 1970) : arrêt à tous les ravitos, et marcher les quelques mètres que dure l’alimentation. Il est sur l’objectid de 2h -2h15 mn. Mais ce n’est pas tout : cette après-midi même, Philippe va à Castres superviser des courses de jeunes.

Mille bravos !

Chapeau bas donc à vous – officiels et officieux – qui permettez à tous – petits, grands, vieux – de trouver un cadre régulier pour exprimer la joie de trouver un parfum de franche camaraderie, et surtout la nécessité du “vivre ensemble” par-delà l’esprit de compétition. Un peu plus loin, au km 15, un aboyeur de temps. Encore un “essentiel” : l’ami Claude Sylvestre qui me renseigne sur ma santé : “Allez, tu es toujours en forme !”. Pourtant, j’ai comme un doute sur la bonne gestion de la journée précédente : animation du concours de belote de Nages, avec une rentrée matinale vers 1h30. Soit au total, compte tenu de l’agitation due à la nouveauté de l’événement, deux à trois heures de repos.

Mais quel bonheur, ces tunnels (1000 et 300 m) construits pour un train qu’ils n’ont jamais accueilli. Aucune senteur au plus profond : à se demander s’il n’y passe jamais que des moteurs humains… Le mien va bien, merci, mais cependant l’allure a faibli. Rattrapé par 4 ou 5 individus chenus, je ne peux m’empêcher de leur lancer : “Bienvenue au club des aînés !” Le meneur d’allure pour 4 h 30 est sur mes talons. À partir du semi, nous allons naviguer de concert. Tant bien que mal, car à plusieurs reprises je fais l’élastique, mais nous parvenons ensemble au km 31. Compte tenu de mon état de fatigue et d’insomnie, il ne paraît pas raisonnable de poursuivre dans le rouge plus longtemps. Il a un peu d’avance, me dit-il : avec l’effet retard de mon passage sous le portique de départ, je vais me contenter de l’avoir dans le champ de mire, et ça devrait passer pour 4 h 30. Mais bien vite – est-ce ma vue qui baisse ou l’écart qui grandit ?- je ne le vois déjà plus… Je m’accroche cependant en puisant dans mes réserves : le combat continue, km après km, sans même me rendre compte que je frise la minute supplémentaire pour chacun d’eux.

Dernières cartouches

Maintenant, l’objectif c’est 4 h 35 : c’est, au 39e ce que je spécifie à un camarade de fortune. Ou d’infortune : finalement, ce sera 4 h 36 mn. Mais comment et à quel endroit aurait-on pu arrêter la fuite du temps ?

Quand on le réfléchit, ça fait lourd, comparé à mon dernier marathon, ici-même en 2018 : 3h 51 mn. À ce rythme, en 2025 ou même avant, je suis hors délai. Mais ça ne fait rien, je vais le tenter quand même : l’épreuve est si belle !

Classements

10 km : Guilhem Rouquette, 36’28 ; 13e sur 369 arrivants ; 3e Espoir.

Semi : Philippe Augé, 2 h 11′ 41″ ; 429e sur 476 arrivants.

Marathon : André Suc, 4 h 35′ 43″ ; 201esur 236 arrivants.

Load More