Samedi 22 Février, une légère crainte de passer une soirée languissante chatouillait les esprits de 3 compères, Ricou, Janot et Cyrille. Et si on allait gambader au trail de l’Oustalou du côté de Labruguière? Chiche.

CyrilleJean Rascolricou

17H00 départ, Janot au volant, une arrivée à 18H10 sur place. Retrait des dossards, c’est Ricou qui nous a inscrits, malheureusement il a omis de joindre les licences avec les bulletins. Janot et Ricou toujours équipés, sortent le sésame. Cyrille jamais sans un papier ne l’a pas, les dames à l’inscription ne veulent pas lui donner le dossard. “Allez voir…” on taira le nom.

On trouve le responsable, pas du tout aimable, nous faisant la morale comme à des gosses, on lui récite le numéro de licence par coeur mais la morale ne cesse. Il y avait longtemps qu’on ne m’avait pas parlé comme à un gosse. Après 5 bonnes minutes de soufflons, on obtient enfin le dossard, l’incident est clôt mais on tire deux leçons de cet épisode: ne plus jamais sortir sans elle, pas la mastercard mais la licence, et toujours faire preuve de respect envers les coureurs qui viennent à notre trail.

On se prépare, en shot et vêtements légers, il fait chaud, puis on part s’échauffer. Ricou, même en ces contrées éloignées croise de la famille, retour à la voiture.

Frontales, gourdes (on les a pas laissées à la maison), puis direction le sas de départ. 5 minutes du départ, Janot arrive avec sa frontale toute neuve cassée à la main. Ces frontales à 11,90€, une sacrée affaire!! Il essaye de se la mettre dans tous les sens, ça éclaire, à droite en haut à gauche mais JAMAIS EN FACE!! quelle rigolade!, tant pis il le fera frontale à la main. On décide alors de l’accompagner, on ne sait jamais, il a l’air d’avoir la guigne le bougre.

Départ, entre pistes forestières, singles, bouillasse, on prend notre temps et on savoure, car le parcours est vraiment plaisant.

Au final on mettra 2H45 pour franchir ensemble la ligne d’arrivée, et faire un podium pour la photo. 23 bornes et quelques 900mD+.

Repas, retour, une mousse et au dodo.

A refaire, sans oublier la licence et avec du matériel de qualité.

foulees nocturnes 2014