10km, semi-marathon ou marathon, les coureurs avaient le choix de la distance ce dimanche 24 avril à Albi. Francis s’est élancé sur le 10km, deux boucles identiques de 5km dans le centre d’Albi, un premier tour pour visiter cette belle ville, un deuxième pour être sur de n’avoir rien manqué !! Le départ étant un quart d’heure après celui des autres épreuves, on ne l’a vu ni partir ni arriver, a-t-il vraiment couru ??

On était sept sur le semi-marathon, chacun cherchant à se dépasser pour améliorer ses performances personnelles. Nouvelle venue sur cette distance, Béatrice, espérant réaliser sa course en 2h30, pulvérise son record fictif en franchissant la ligne d’arrivée en 2h08. Mégane, toujours en « canne » prend la deuxième place de sa catégorie. Marie, malgré une quasi extinction de voix, la faute aux marmots dont elle s’occupe, a quand même tenu à participer. Aucun abandon, on a tous passé la ligne d’arrivée.

Maria, quand à elle, sur le marathon, va de plus en plus vite. Elle le boucle en 4h04, nous laissant sans voix, de quoi tenir compagnie à Marie !!!!! Félicitations.

Les parcours urbains, normal !!, étaient agréables. Départs et arrivées au stadium, un passage de 5km (2 pour le 10km) dans le centre d’Albi, puis une boucle vers St Juery pour le semi et la vallée du tarn pour le marathon. Comme c’était un aller retour, on a croisé les premiers, qui semblaient frais comme du bon pain, et les derniers, qui ressemblaient plus à du pain rassis de quoi nous rassurer sur notre propre état. Beaucoup de spectateurs tout au long des différents circuits nous ont encouragé, ça met du baume à l’ouvrage.

Francis : 0h48mn39

Lionel : 1h32mn52

Mégane : 1h44mn59 2ième espoir

Céline : 1h54mn07

Marie : 1h57mn37

Yolande : 1h58mn35

Manu ; 2h02mn59

Béa : 2h08mn33

Maria : 4h04mn06 4ième M2

Signé YOLANDE

 

Dimanche 24 avril 2016 avait lieu le marathon d’ALBI. Je l’avais inscrit à mon agenda, mais je me suis inscrit sur le semi marathon. Pourquoi ? Tout simplement pour aider une amie, Caroline, à faire son premier 21,195 Km. En plus, elle a tenu de le faire pour notre association IMAGINE FOR MARGO et pour les enfants malades du cancer ! Du coup, je vais courir avec elle ! yes

Le semi marathon d'ALBI

Le départ est prévu à 08h45, mais j’arrive à 07h30. Je veux récupérer mon dossard et nous devons nous retrouver avec ma coéquipière du jour. Et là c’est pas gagné ! sarcastic

Je récupère le dossard et je trouve déjà pas mal de coureurs rencontrés sur d’autres courses. Il y a du vent et un petit 7 degrès. Le soleil est présent mais il ne chauffe pas. Le ressenti est loin des 7 degrès. De toute manière, nous n’avons pas le choix mais les discussions tournent sur quels vêtements se mettrent !

Puis ce sont les ami(e)s du club de LACAUNE que je retrouve. Nous serons encore bien représentés sur cette course. Elle est divisée en 3 distances : 10 km, le semi et bien entendu le marathon.

Les minutes passent vites et il faut s’équiper. Toujours pas de nouvelle de ma coéquipère… Je décide de mettre le cuissard court quand même. J’aurai pas froid en courant.

Je m’échauffe rapidement et je me place sur le dernier rang du départ du semi marathon. Nous partons en même temps que les marathoniens du jour. Cela fait plus de 800 personnes. Je doute retrouver Caroline dans cette foule. Alors en partant dernier, et en remontant les coureurs un à un j’espère la retrouver.

J’entends le speaker parler même si je comprends pas un seul mot de ce qu’il raconte. happy. Puis c’est le départ ! Applaudissements de la foule et on commence à avancer. Je fais le check pour les enfants comme je le fais à chaque départ de mes courses. Une pensée très forte pour eux ! Je serais sans mon épouse et mes enfants sur cette course mais je pense très fort à eux à ce moment et j’ai reçu un sms de madame un peu avant le départ. Cela gonfle le moral ! 

Je lance l’apllication et je prends le départ. Je commence donc à doubler et à chercher ma coéquipière que je n’ai pas encore vu. Je remonte petit à petit. 500m de course et toujours pas de Caro ! Et au kilomètre, je la trouve enfin. J’arrive à sa hauteur et je lui demande si elle cherche un meneur d’allure sympa ! smile

Elle me dit de la laisser et de faire mon semi. Mais c’est pas prévu. Je l’ai taquiné jusqu’à ce qu’elle s’inscrive à ALBI en lui promettant de le faire avec elle à condition qu’on le fasse pour l’association IMAGINE FOR MARGO. C’est ok ! Alors je reste avec elle. Chose promise chose due ! Et nous sommes partis pour les 20 km qui “restent”.

Nous sommes juste devant la voile des deux heures. Cela motive Caroline même si elle doute pouvoir rester avec le groupe.

Nous avons un parcours en ville, passage dans le centre historique d’ALBI, passage devant la cathédrale et direction Saint juery. Et ensuite retour sur les bords du TARN.

Le semi marathon d'ALBI

Puis au cinquième kilomètre arrive le premier ravitaillement. Nous avons prévu de nous arrêter en vitesse pour en prendre à chaque fois.

Le semi marathon d'ALBI

Une amie de boulot de Caroline nous prend en photo au 6ème kilomètre ! Bien sympa d’ailleurs et nous ne nous faisons pas remarquer ah ah ! Tout le groupe est hilare happy

Et la course continue !

L’avantage pour l’avoir fait l’année dernière, le parcours n’a pas changé. Du coup, je peux donner des conseils sur des endroits où il faut en garder sous le pied.

Et les kilomètres s’enchaînent. La grande descente de la RENAUDIE arrive. Il nous faudra la grimper au retour. J’explique à Caro qu’elle n’est pas longue et qu’elle se monte facilement. On aura besoin de forces au retour.

Nous arrivons au 8ème kilomètre quand les officiels sifflent de partout. Les novices comprennent pas de suite. Nous allons croiser les premiers qui reviennent déjà sur la ligne d’arrivée. Ils ont 7 km d’avance sur nous. Des machines !

10ème kilomètre, nouveau ravitaillement. Le temps de s’arrêter, même si c’est rapide, la voile des deux heures nous prend une centaine de mètres.

Et puis direction le demi-tour ! Il arrive un kilomètre et demi plus tard. Nous sommes bien même si nous avons baissé en vitesse. Caro me dit qu’elle n’arrivera pas à passer sous les deux heures. Que je dois la laisser. Hors de question. Nous finirons ensemble. Le premier objectif est de terminer et nous terminerons. Le second courir pour l’association, on est dejà en train de le faire. Et puis il nous faut rentrer. Alors on va rentrer.

La montée de SAINT JUERY est avalée tranquillement même si ma coéquipière parle plus. Elle garde son souffle. Je lui parle et la motive. Nous arrivons devant un panneau 30 à l’heure. Je lui dis “on n’a pas à ralentir on est déjà en dessous”. Petits sourires ! Elle est motivée, je sais qu’elle ne lachera pas.

Nous avons la surprise de trouver une amie en haut de la côte. Cricri ! Elle vient courir en jean’s et basket avec Caro ! Génial pour le moral, elle lui parle et lui dit que c’est la fin de la côte et que la voile des deux heures n’est pas loin.

Passage de nouveau devant Myriam, la copine de Caroline ! De nouvelles photos sont au programme ! Cela a le don à chaque fois de gonfler le moral de la runneuse à mes côtés !Le semi marathon d'ALBI

Le semi marathon d'ALBI

Ravitaillement du 15ème kilomètre. Fruits secs, eau et boissons gazeuses pour nous deux. Les ravitaillements sont fournis et les bénévoles s’emploient pour que chaque coureur ne manque de rien. Un super boulot !

Nous allons arriver à la côte de la RENAUDIE. Elle arrive au 16ème kilomètre. Alors je prépare le moral de Caroline. Hors de question de marcher, on va la monter tranquillement et on va doubler pas mal de monde, c’est certain. Elle me dit qu’elle a mal aux mollets et qu’elle me suit. Je sais qu’elle ne lachera rien et qu’elle va s’accrocher.

Et maintenant place à la montée du jour. Elle n’est pas “violente” mais après 16 km elle peut faire chuter les dernières forces de chaque coureur amateur. On se met d’accord et je me place juste devant Caro. Elle suivra mes foulées, que l’on va raccourcir, et on va gravir cela tranquillement.

Je lui parle durant la montée. Motivation, soutien et les fameuses pensées positives. Je lui dis qu’à la maison deux petites filles vont être fières de leur maman et sans parler de son mari ! Du coup, la montée est avalée tranquillement. Je sens qu’elle a tout donné mais elle n’a pas laché. Super, maintenant y a que du plat et une toute petite montée de rien du tout. Elle est déjà contente.

Nous rentrons de nouveau dans ALBI et quelques publics sont présents. J’en profite pour leur demander de supporter la “miss”. Bien volontiers, les gens le font. Faut dire qu’il ne fait pas chaud et il faut aussi qu’ils se réchauffent !

Le semi marathon d'ALBI

Myriam arrive encore à nous trouver ! Caroline a la chance d’avoir un “fan club” qui l’a suivi toute la course ! C’est top ! cool

Les bénévoles qui tenaient le ravitaillement du 5ème kilomètre ont eu la super idée de rester et de nous donner encore un peu de force pour finir ! Caro prend vite à boire et des fruits, puis se retourne en me regardant du style : “Je t’attends ! “. J’adore ! Je reviens et nous attaquons la dernière petite montée. Je lui parle pour lui dire que c’est la fin. Qu’il faut profiter de l’ambiance, qu’elle oublie ses douleurs, qu’elle va finir son premier semi marathon ! Elle qui pensait ne pas y arriver, je lui dis que c’est pratiquement fait mais faut passer la ligne.

Nous rattrapons des coureurs partis trop vite ou encore ayant des crampes. On leur dit de s’accrocher avec nous. Qu’il reste que trois kilomètres. Mais ils n’arrivent pas à suivre notre rythme. Un petit geste de chaque côté comme pour dire “courage” et “merci quand même”. J’adore ce genre d’ambiance. On souffre tous et il y a une entraide non calculée qui nait entre nous.

La petite grimpette est terminée. Encore deux kiomètres et un tour de stade ! Caroline me dit qu’ils auraient pu enlever le tour de stade… Cela n’aurait pas fait un semi. Et pense qu’à l’arrivée y a le diplôme de finisher du semi !

Plus que deux ! Un ami en commun, Nicolas, faisant parti du club d’ALBAN arrive et court avec nous pendant quelques minutes. Il ne reste plus qu’un kilomètre. Je lui dit que les 195 mètres qui resteront ce sera pour le fun ! Je ne croyais pas si bien dire.

Nous arrivons au abords du stadium d’ALBI qui sera l’endroit de l’arrivée. Juste avant de rentrer, les membres du club d’ALBAN encouragent Caroline ! Elle qui serrait les dents quelques mètres avant sourit !

Le semi marathon d'ALBI

Là encore, c’est un moment génial ! Chargé en émotion mais ce n’est pas fini !

Pas fini pour la course mais pour les émotions aussi. A peine arrivés sur le stade, il reste donc 400m, les filles du club d’ALBAN arrivent et font le tour avec nous. Super moment là encore. Elles finissent avec nous !

Le semi marathon d'ALBI

2h04h54mn ! Mais cela est complètement aléatoire ! Caroline, mais aussi Isabelle ont fini leur premier semi-marathon !

Juste avant la ligne je laisse ma super coéquipière du jour passer la ligne devant moi ! Question de respect car j’étais sûr qu’elle pouvait le faire ! Et petit bisou vers ma maman comme de “tradition” depuis mon marathon.

Dès la ligne passée, Caro me remercie pour l’avoir motivée et poussée à faire cette course. “Je n’ai fait que te parler, c’est toi qui a couru”.

Le semi marathon d'ALBI

Une photo de groupe très sympa faite par Myriam qui a réussi à nous prendre en photos sur plusieurs endroits du tracé. Chapeau !

Depuis l’arrivée, Caroline veut se joindre à moi et à l’association pour aider les enfants malades du cancer ! Double résultat positif de ce semi marathon d’ALBI 2016.

Je la remercie pour cet engagement.

Je vous remercie aussi pour vos partages sur les réseaux sociaux. Que se soit pour la page “Courir contre le cancer des enfants” sur FACEBOOK ou la page du blog !Le cancer des Enfants est la première cause de décès par maladie avec 1 enfant sur 440 diagnostiqué avant l âge de 15 ans. Ces chiffres sont en progression de 1 à 2% chaque année depuis 30 ans. Avec 60 types de cancers différents, ces cancers restent des maladies rares et la recherche sur des nouveaux traitements n est pas rentable pour les laboratoires pharmaceutiques. Aujourd’hui, seulement 2% des frais de recherche contre le cancer sont alloués aux Enfants. Par conséquent lesmédicaments administrés aux enfants sont Off Label c est à dire des médicaments développés et testés pour des adultes et non officiellement autorisés pour les adultes. Faisons en sorte que le plus de monde possible connaisse leur combat quotidien !

Signé MANUcool