Malgré un jeudi de l’Ascension passé à courir à St-Antonin-Noble-Val, pas de fatigue pour le plus Lacaunais des Graulhetois. Et un podium (troisième) toutes catégories. Impressions : « J’étais déjà venu en 2016. Pour cette présente édition, l’intérêt du parcours est nettement supérieur. » Pour Laurent, c’est évidemment un excellent résultat, signe de l’homme en forme. Pas de regrets d’un ultime coup de reins supplémentaire : les huit premiers sont arrivés en ordre très dispersé : 16 minutes.

Le parcours, évidemment fait la part belle au village préféré des Français (TV) 2014 : serpentement dans les ruelles peu après le départ et , après un parcours divers et varié, retour pour écorner le centre village, avant de replonger sur le stade, après avoir passé le petit pont voûté. La terre s’avère là-bas plus collante que dans nos vertes montagnes. Malheureusement, des petits et mauvais plaisantins, avaient enlevé une partie du balisage au départ, ce qui a occasionné quelques décamètres de plus (mais comme ça concernait les plus véloces, c’est une façon de rétablir l’égalité…) sans incidence notable. André Suc avait chaussé des pneus lisses, mais il ne s’est pas arrêté au stand pour les changer : il a fait avec. Comme l’objectif était de faire un peu de promo, hors Parc du Haut-Languedoc, des deux courses de la Montagne : il s’était dit : « Il faut que je gagne ! Je vais gagner dans ma catégorie M3. Je vais gagner pour essayer d’en parler moi-même ici présent sur le podium. » Ce fut un échec (relatif)…

Trail cordais (20 km)

1.Loïc Bouchereau en 1h26’16″… 3.Laurent Soccol (1M1) en 1h31’59″… 50.André Suc (2M3) en 1h56’45″… 153 arrivants