Trivisy est une déformation de « trois voisins » : Dominique (Tichit) peut en témoigner. Elle s’est levée matin pour s’aligner sur la ligne de départ à 8 h 30 à St-Pierre de Trivisy donc. Sauf que ses trois voisins, ils ne l’ont même pas attendu (bonjour la galanterie), et se sont carapatés dans les bois. Pour revenir… au point de départ (qu’est-ce que c’est bête un homme), et enfourcher leur vélo. Pour pédaler pendant 35 km avec destination… le point de départ (qu’est-ce que c’est bête un homme). Alors Domi, elle a trottiné toute seule durant 12 km dans un milieu, sinon hostile (la chaleur viendra plus tard) au moins vallonné. Seule, et son Christophe de mari qui n’était pas là à l’arrivée ! Rusée tout de même Domi : elle a trouvé un « pigeon » pour le VTT. Il s’appelle Jean (Rascol), et lui il aime bien pédaler : à preuve, il fera de la selle encore longtemps après que ses amis lacaunais se soient préparés à son arrivée. Longtemps, c’est entre 2 h 50 et 3 h 00. Rusé, le Jeannot : il savait que son talent le conduirait direct sur la plus haute marche du podium du Vetathlon en relais. Et ce fut le cas.

Dans le trail simple, Christophe (ledit mari) avait décidé de ménager sa cheville, mais a quand même maîtrisé : il est arrivé « en même temps » qu’Hugo (Fabre), soit 12 secondes derrière. Des Fabre qui se spécialisent eux dans les deuxièmes places, puisque le paternel imite, dans une catégorie plus mûre, l’espoir. Rajoutons que le parcours était essentiellement composé de chemins charretiers agricoles sauf une trace montant dans les bois à l’arrivée. Et que cette équipe d’Yvon Blanc, son infrastructure pour l’occasion, et le cadre estival –Aquamonts, Aventure parc – favorable à une journée familiale de vacances,  aurait pu accueillir (et mériter) bien plus que 4 vetathloniens et 61 traileurs. Ce n’est sans doute que partie remise pour 2019.

Trail de 11,5 km (à une roue de charrette près)

  1. Romain Barthès (Brassac, espoir, mais un peu confirmé tout de même depuis le temps qu’il fait des podiums) en 54’19″… 13. Hugo Fabre (2ème espoir) en 1h 03’44″… 16. Christophe Tichit en 1h 03’ 56″… 25.Marc Fabre (2M3) en 1h 10’ 12″… 36.André Suc en 1h 14’ 59″ (61 arrivants).

Vétathlon (12 + 35 km) en duo : 1.Dominique Tichit (1h 20’) + Jean Rascol (2h 50).