Quelle fierté ! Championne… Oui, mais pas de Midi-Pyrénées, ni de France, ni d’Europe. Du monde ! Ici, c’est peut-être le bled, mais l’école de Saint-Jean-de-Jeannes est presque neuve. Et pas loin de ce trou, le maître des années 1960 nous l’a enseigné, la championne du monde du délainage, c’est Mazamet.

Voilà qui nous amène (doucement) à la Mérinos. Vous savez : ce mouton à la laine si fine. Ou plus exactement à la course organisée à Mazamet. Et aux cinq athlètes de Lacaune (sans compter Jérémy Cazals qui était inscrit, mais dont on a perdu le sillage). Lacaune, vous savez cette race de brebis championne du monde, elle aussi. Mais pas avec sa laine, avec son lait. Pensez : jusqu’à 400 litres de lactation par campagne et par unité. À savoir si cette course au rendement ne fragilise pas de trop l’espèce, avec l’obligation d’avoir recours plus que de raison à des traitements phytosanitaires.

En parlant de course, il y en avait une, vendredi 14 juin, à Mazamet. “C’est un 10 km, informe Christophe Tichit (qui commence à avoir de la bouteille). Un moment, on longe la voie ferrée, et c’est moins roulant qu’à Castres. Faut s’attendre à deux minutes de plus.” Ceux qui font la course au rendement (sans traitement phytosanitaire), ce sont les Fabre père et fils. Et ils arrivent à de bons résultats : en ce millésime 2019, on ne compte plus leurs podiums, l’un en espoir, l’autre en M3. Pourtant Marc marque son désespoir : “Je ne comprends pas : je cours plus vite que l’an passé… Total : je me retrouve plus mal classé !” Autres habitués des courses : les Suc. Cette fois, c’est Jean-Philippe, de retour dans le circuit, qui affiche sa suprématie. Il est vrai qu’il a un profil d’athlète, avec le talent qui va avec. Même si, à l’Audimat, relayé par les stentors de service Francis Thomas et Patrick Fonvieille, c’est son aîné André qui remporte la palme. En parlant de lot, Hugo est admiratif en furetant dans le sac que lui vaut sa place de premier espoir : “Chapeau ! Ici, ils ne lésinent pas sur les cadeaux!”

Bref, tout va bien pour nos sympathiques (ça ne coûte rien) et valeureux (tant qu’on y est) athlètes. Rendez-vous le dimanche 23 au meeting intercommunal de l’ACL. Et même avant pour Christophe Tichit : arbitre de rugby dès le lendemain, avant la participation à Lescure à l’Alaux trail. Vous avez dit Alaux ? Allô ! Allô ! Y a quelqu’un ? Non, il n’y a plus personne. Avec mon baratin d’enfer, j’ai semé tout le monde en cours de route. Enfin !

La Mérinos (10 km)

  1. Habib Bennama (M2) en 34’55 12. J-Philippe Suc (2M2) en 38’34. 18. Hugo Fabre (1ESP) en 39’36. 26 Christophe Tichit en 41’09. 78.Marc Fabre (3M3) en 47’05 126. André Suc en 53’40 (175 arrivants)