Cyrille

About Cyrille

Posts by Cyrille:

ZURICH MARATO BARCELONA 2018

L’ACL et le 40ème Marathon de BARCELONE

Avant de débuter cet article, je vous précise qu’il sera long. Aiguillé d’une vidéo, mais il sera long. Pourtant je suis certain qu’après sa publication j’aurais oublié des choses tellement ce week-end a été fort en souvenirs et expérience humaine ! Mais je vais tenter… Alors allons-y et retournons quelques jours en arrière pour vivre ce marathon de BARCELONE 2018 !

Tout commence, entraînement mis à part, pour les coureurs et les accompagnants le samedi matin 10 mars 2018. Pour notre président, Ricou, cela a commencé depuis des mois pour préparer ce qui permettra à l’AC LACAUNE d’avoir des athlètes internationaux le dimanche après-midi. Mais nous y reviendrons !

Retour au samedi matin. Rendez-vous fixé à 08h00. L’ambiance est déjà au top. Elle ne descendra jamais autant le dire tout de suite. 08H30 Départ en bus direction LA SALVETAT pour récupérer nos licenciés demeurant de l’autre côté de la montagne. Puis c’est le départ vers l’ESPAGNE avec une halte pour récupérer notre benjamine à NARBONNE. Chose faite, Georges -notre chauffeur- s’engage sur l’autoroute et direction la frontière.

Repas pris sur le bord de l’autoroute. L’ACL réquisitionne les tables de l’aire de repos afin de se faire un casse-croûte, pâtes à la niçoise (comme le dernier marathon du club) ou à la piémontaise, jambon de Lacaune (forcément), blanc etc… et le bus repart. Le soleil est là, la chaleur monte. Chose bizarre le café derrière nous lors du repas est le café de Rome… Notre prochain marathon en club ? Affaire à suivre…

En début d’après-midi nous entrons dans BARCELONE. La température affichée dans le bus annonce 24°. Nous passons devant le lieu qui servira le lendemain au départ et à l’arrivée. Descente vers le port et arrêt du voyage motorisé. A pied, nos lacaunais (et salvetois) prennent la direction de l’hôtel. Installation dans les chambres et il faut repartir chercher les dossards. Sans dossard pas de course. Alors les coureurs se pressent. Ils prennent quand même le temps de lever la tête et de voir les beautés de BARCELONE.

Avant l’entrée dans l’endroit mythique de ce marathon de Barcelone. Sa ligne droite de départ et d’arrivée Placa d’Espanya. Photos obligatoires. Photos aussi des 17 marathonien(ne)s pour l’Histoire ! Mais pas que ! Publications sur les réseaux sociaux, envoi à la famille et maintenant place aux dossards. Il y a environ 18 000 inscrits à l’édition 2018 et pourtant : 17 dossards récupérés en moins de trois minutes ! Super efficacité des bénévoles.

Un grand panneau, qui devait être blanc à la base, permet d’inscrire « AC LACAUNE » en haut et bien en vue forcément.

Visite du parc des expos, des stands des différentes marques et produits autour du running. Il y en a partout. Et enfin, la récupération du tee-shirt de la 40ème édition. Autant vous dire franchement que les barcelonais et les autres personnes visitant le marché du marathon ont vu et entendu les membres de l’ACL. L’ambiance est toujours là.

Enchaînement avec la visite des lieux autour du parc des expos. Endroits superbes, jets d’eau, etc… sous le soleil et avec une température estivale. Très belle ville.

Et retour vers l’hôtel pour certains pendant que d’autres vont voir la montagne surplombant la capitale catalane. Dépôt du sac à dos donné par l’organisation et on continue la visite de Barcelone.

Les remblas sont vus. Lieu de l’attentat du 17 août, cet endroit est rempli d’une foule immense. Un arrêt dans un café local. Une boisson pour éviter la déshydratation après de longues minutes dans le bus et de marche afin de voir ces beaux endroits.

Puis direction le marché où se trouve notre restaurant. Au menu : Paëlla ! Végétarienne, aux fruits de mer, au porc et champignons , tout est bon. Délicieux ! On recommande tous ! L’ambiance est toujours et encore là. Nous avons droit à quelques personnes venant jouer de la musique… Puis Manu se lève et commence à chanter. Une chanson à texte a t’il dit… Jusqu’à l’éclat de rires général. Nous doutons qu’elle soit un jour apprise dans les écoles. Le repas continue interrompu par la venue d’un nouvel accordéoniste. Alors Manu se relève et nous avons droit à un BOOGIE WOOGIE façon Eddy Mitchell plus académique que le premier morceau. Cela aura trois répercussions. La première l’ambiance des lacaunais est encore montée d’un cran, l’accordéoniste est parti, et maintenant il pleut (véridique) !

Le repas se termine et il est temps de prendre quelques heures de sommeil afin d’être prêt pour la course du lendemain.

Enfin c’est ce que croyaient nos lacaunais. En effet, la nuit Barcelone vit… bruyamment. Entre les jeunes fêtards criant dans la rue et les « habitants temporaires » de l’hôtel écoutant la télévision un peu forte. Mais ils ont pu se reposer un peu.

06h00 en ce dimanche jour de course ! Levée et petit-déjeuner dans la salle de restauration de l’hôtel. Mais les ingrédients viennent tous de Lacaune. Notre président a tout prévu vous disais-je au début de cet article !

Dernières photos devant l’hôtel et direction à pied vers le départ. Un peu plus d’un kilomètre et demi de marche (échauffement gratuit) et l’ACL rejoint les autres participants de la course. Placement dans le SAS des 3h45/04h00 pour tous et toutes !

A peine entrés, les lacaunais font du bruit avec une belle chanson pour Domi qui fête son anniversaire. Un joyeux anniversaire chanté à l’unisson et repris par certains participants avant qu’un grand applaudissement provenant du SAS où nous sommes et celui de derrière, vienne conclure ce chant ! Grand moment !

Ça y est, l’heure du départ s’approche. Le stress monte. Chacun le surmonte à sa façon mais toujours en groupe. Pourtant les objectifs de chacun varient. Allant de trois trente à quatre heures trente mais l’AC LACAUNE prendra le départ ensemble. Regroupement, une ronde se fait et un « qui ne saute pas n’est pas lacaunais » se fait entendre dans le ciel barcelonais !

08h30 les élites prennent le départ. L’ACL est encore à deux cents mètres du départ. Le SAS des 3h45 avance de cent mètres. Il est pile dans la ligne droite. Mais en haut de la rue. Les 3h30/3h45 prennent leur départ.

La musique change, l’ambiance dans le SAS devient électriquement joyeuse. Chair de poule puissante. Tremblements. Vivement que çà parte. Dernier déplacement avant le lancement de l’épreuve pour nos coureurs. Pffffut que c’est bon ! Grand moment là encore. On s’encourage, cela filme et un check collectif et il va vraiment falloir y aller !

Passage en musique « samba de janeiro » sous l’arche, feu d’artifice et confettis géants lâchent nos licencié(e)s dans les rues ! Ils sont pas les seuls mais nous nous intéresserons qu’à eux !

Nous ne pourrons pas parler de leurs parcours à tous et toutes mais ils ont vécu une chose en commun, hormis la visite superbe de la ville, c’est : L’ambiance de folie qui est sur le bord du parcours. Entre les gens qui applaudissent, crient, chantent c’est une ambiance vraiment énorme. Les groupes de musique vont aussi motivés les coureurs pratiquement tout au long de l’épreuve.

Et que dire des accompagnants de l’ACL ! Armé(e)s de sifflets, de cloches et de toutes leurs ondes positives, ils ont encouragé les lacaunais en plusieurs endroits du parcours. Les cloches indiquant aux coureurs qu’ils allaient entendre leur prénom scandé (en français cette fois) et prendre une bonne dose de force ! De supers moments pour tous et toutes !

Au semi marathon les chronos sont les suivants : Christophe 1h38, Christian 1h51, Ricou 1h52, Virginie 1h52, Jérôme 1h53, Manu 1h58, Francis 1h58, Domi 1h59, Mégane 2h02, Hubert 2h02, Maria 2h03, Tatiana 02h05, Marie 2h07, André 2h06, Yolande 02h09, Sonia 2h09 et Véronique 2h09. La moitié est faite et pas de bobo ! Que cela continue. La chaleur monte un peu et des rafales de vent se font sentir par moments mais tout le monde est là.

Si la deuxième partie se passe « bien » pour certains (la plupart) certains ont dû mal. Des douleurs non prévues à l’entraînement viennent gêner nos marathoniens. Mégane, Manu, Tatiana et Marie ont mal mais ils ne lâchent rien. Personne ne lâche en fait. L’esprit du runner et ACL mélangés.

Chacun va chercher des réserves qu’elles soient physiques ou morales (voir les deux) afin de terminer ce marathon. En aidant les autres quand ils se doublent où se voient.

Les accompagnants non plus ne lâchent rien et encouragent tant qu’ils peuvent nos coureurs. Ils se sont donnés eux aussi et n’ont rien lâché. Ils ne se sont pas économisés et font de nombreux kilomètres pour être sur tout le parcours !

Dernière montée et virage à gauche : la vision attendue par tous : L’arche d’arrivée ! Christophe premier lacaunais aura des crampes juste avant et ne pourra finir qu’une fois la « crise » terminée. Et

Christophe passe la ligne en 3h28, Christian 3h48, Jérôme 3h49, Virginie 3h50, Ricou 3h50, Francis 4h02, Dominique 4h08, Maria 4h14, Sonia 4h15, Véro 4h15, André 4h16, Yolande 4h20, Hubert 4h20, Tatiana 4h29, Manu 4h29, Mégane 4h30, Marie 4h32. Toutes et tous : finishers !

Notre président est fier mais il respire ! Pas de blessé, pas de personne à aller chercher à l’hôpital, personne à prévenir. Tous ont des douleurs mais tous sont là, porteurs de la médaille de Finisher en ce dimanche 11 mars 2018 !

L’Athlétic club de Lacaune vient de faire, en un peu plus quatre heures trente, 17 athlètes internationaux ! Fatigué(e)s mais Fier(e)s. Tout comme leurs soutiens présents, familiaux, réseaux sociaux pour certain. Et que dire de Ricou. Il félicite tout le monde. Accolades et encore accolades, larmes et encore larmes. Le temps de reprendre ses esprits et de faire les photos qui s’imposent, revoilà nos lacaunais battre le pavé en direction du bus. Ils en profitent pour encourager chaque coureur qu’ils croisent pour les aider à finir leur course. Une motivation pour ceux et celles qui n’ont pas encore passé la ligne d’arrivée.

Montée dans le bus… Enfin ! Qu’il était garé loin ce bus ! Mais une fois à l’intérieur, il est temps de regarder les bobos. Ampoules, échauffements, le bonheur du marathonien !

Passage de la frontière et quelques kilomètres après c’est champagne ! Des choses à fêter ! L’anniversaire de Dominique et ensuite les premiers marathons de Dominique, Véronique et Christophe ! Bravo à nos trois nouveaux marathoniens et bienvenus à eux dans le monde des finishers !

Champagne = chansons ! Alors à la demande générale Manu ressort sa chanson à texte pour que tout le monde puisse enregistrer le plus possible ses paroles… et filmer par la même occasion.

Notre Président prend ensuite la parole : remercie, dit sa fierté qu’il a de ce club, de ces personnes et qu’il est heureux pour tout le monde. Tonnerre d’applaudissements. André enchaîne et dans un laïus dont il est le seul à avoir le secret. L’homme aux 366 courses remercie au nom de lui même et de tous Eric pour un nouveau week-end (après celui de Nice) sans défaut !

Maintenant retour sur les monts de Lacaune. Puis le temps change. Certaines personnes diront que, dès qu’il chante, Manu a le pouvoir de changer le climat etc… et il pleut. Jusqu’au moment où la route devient blanche couverte de grêle. Obligeant notre chauffeur à ralentir et casser notre moyenne pendant que certaines personnes nous parlent et nous vantent les belles routes de leur département. Mais heureusement cela s’arrête et Georges reprend notre vitesse de croisière. Dépôt de nos héraultais puis l’arrivée à LACAUNE. Plus de célibataire géographique. Tout le monde rejoint les siens et le week-end se termine une fois les sacs posés à la maison et la douche prise.
Quelle aventure ! Quel club ! Désolé de vous le dire à chaque article mais c’est le cas ! Une famille sur les routes ou chemins durant les courses et entraînements mais aussi en dehors ! Bravo à nos finishers, bravo aux accompagnants pour leur aide et soutien, bravo à Georges de nous amener en sécurité comme il le fait et supporter le bruit incessant dans le bus et enfin : un GRAND MERCI à notre Président qui nous permet de vivre des moments comme ceux là !

Comme dirait Ricou : « On est pas bien là ? ». Nous on voudrait pas être ailleurs qu’à l’ACL !

RESULTATS

VIDEO SOUVENIR

Week-end sportif…

Le beau temps semblait de rigueur ce week-end alors on embraye dès Vendredi soir, chez les copains de Labruguière pour un 10Km sur route « En Laure en Courant ».

Au départ de Lacaune, Ricou, Christophe, Florent, Manu et Cyrille. On charge les sportifs dans la voiture de Manu, on rejoindra sur place Marc et Hugo.

Départ 20H pour une course rapide qui nous oblige à faire un peu de vitesse.

Christophe 40’30 » – 20eme

Ricou 41’42 – 26eme

Hugo 42’10 – 28eme et 1er Junior

Florent 42’32 – 31eme et 2eme Junior

Cyrille 43’48 – 38eme

Marc 47’50 – 67eme et 3eme V3

Manu 49’23 – 79eme.

Douche, repas convivial, retour au bercail vers minuit.

Comme ça nous plait, le Dimanche on remet ça…Direction le plateau du Larzac pour la première de la Gaz-Bartas. Une organisation 100% féminine au profit d’une école locale. Au programme 22,5Km et 10,5Km.

Au départ, Véro (B), Véro (M) et Sonia sur le 10,5Km, Domi, Christophe, Francis, Virginie, Ricou et Cyrille sur le 22Km.

Parcours assez roulant au départ, qui sera ensuite agrémenté par quelques jolies difficultés. Des paysages splendides et une organisation et un balisage irréprochable. Chapeau pour une première.

Au final:

Sur le 10,5Km

Sonia: 1H01 – 36eme – 3emeV1

Véro (B): 1H03 – 39eme – 1ere V2

Véro (M) : 1H10 – 63eme – 13emeV1

Au total 112 partants

Sur le 22,5km

Cyrille : 2H03 – 18eme – 4eme V1

Christophe: 2H04 – 20eme -5eme V1

Ricou: 2H07 – 28eme – 4eme V2

Virginie: 2H07 – 29eme – 1ere V1 (et seconde féminine)

Francis: 2H26 – 67eme – 1er V3

Domi: 2H37 – 95eme – 6emeV1

Au total 163 partants.

Repas retour sur Lacaune… Photos à venir..

 

Allume tes phares!!

Une idée originale, un Raid nocturne sur le plateau du Larzac. Il y en a pour tout le monde, 30 ou 16Km de VTT, et 18 ou 11Km de Trail.

C’est sur le format trail que deux compères, Bastien et Cyrille se sont inscrits.

Départ de la course 22H15, donc RDV chez Ricou 19H30, on sera « Large ». C’est la reprise pour Bastien, il ne fera que le 11Km pour se « tester », Cyrille lui est inscrit sur le 18Km.

Arrivée à La Cavalerie, retrait des dossards à la salle des fêtes, puis un peu d’attente, on est en avance. Comment on part? long, court? on se tate, le vent n’est pas chaud mais au moins le ciel est dégagé, il y aura la lune. Finalement bas court, haut long. Vérif des frontales, puis direction la salle.

Il fait bon à l’intérieur, un speaker est en train de faire crépiter les baffles, on dirait du Stéphane? me dit Bastien, Non…pas ici…Eh bien si, c’est notre ami le Salvetois qui est en train de détruire la sono communale de La Cavalerie :)!!!

Petit clin d’oeil de sa part aux charcu’trails, puis tout le monde est appelé dehors. Les VTTistes partiront en premiers suivis, 5 minutes plus tard des coureurs. Consignes est donnée de tenir sa droite car les circuits se croisent.

22H15, ola! pas de pilou pilou, puis départ, endiablé dans les rues du village. Les 4 premiers Km se déroulent sur piste ce qui permet de s’acclimater à la frontale, y’avait longtemps. Ensuite ce sera pas mal de monotrace avec deux belles grimpettes pour un total d’un peu plus de 600mD+.

Je ferais la course avec le même coureur tout du long quasiment. A 500m de l’arrivée Bastien m’attend, il m’accompagne et me permet de ne pas me planter de chemin dans le village.

Quant à Lui, Bastien, Difficile reprise car il termine….1er!!! enfin normalement second, mais son prédécesseur s’est trompé à l’arrivée. Bastien est donc tout surpris lorsqu’il est annoncé premier.. L’autre concurrent incriminant tellement l’organisation….pas de sa faute de s’être trompé….qu’il sera, sur l’accord de Bastien, reclassé premier. Du coup Bastien se retrouve second pour céder aux caprices….d’un enfant gâté… Ayant conscience qu’on n’est pas aux championnats du Monde, cela amuse plus Bastien qu’autre chose…. C’était pas une course adultes? 🙂

Belle reprise pour bastien qui boucle son 11Km (un peu plus long semble t-il) en 54′. Cyrille termine le 18Km en 1H41′.

Bière, podium..Retour

Merci Bastien de m’avoir accompagné!!

trail du somail…Y avait un lac?

7H00, au café, comme d’habitude… Ricou, Christophe, Florent et Cyrille au Rendez-vous. Malika levée trop tard ne viendra pas et domy est malade. Hugo et Marc se rendront directement à Prémian.

On charge la bétaillère, on descend vers le beau temps…humour!! Vent brouillard et pluie au rendez-vous…

Tout le monde sur le 9Km, sauf Florent qui veut taquiner le 23Km en compagnie de Cyrille.

Une pensée pour Manu sur le marathon, et à 9H00 le déoart est donné. Départ commun sur les 4 premiers kilomètres, puis après on se sépare. Certains sur le 9Km, ayant sans doute honte de s’inscrire sur de tels formats, se perdront et en feront 14, ils se noieront du coup dans les profondeurs du classement.

En haut, après les mille marches, sur le 23, c’est l’enfer. On n’y voit pas à 5 mètres, on cherche le balisage…et le lac!! Les racines sont trempées, vigilance.

Tout ce beau monde en terminera assez rapidement histoire de rejoindre le bercail le plus vite possible.

Marc: 52’17 » 8°, 1erV3

Hugo : 1H09’16 », 16°, 2eme Junior

Eric: 1H20’50 », 59°….perdu? 🙂

Christophe: 1H23’04 », 65°….perdu? 🙂

74 arrivants

Sur le 23 Km

Florent: 2H52’44 », 39°, 2eme Junior

Cyrille: 2H35’53 », 20°, 6eme V1

96 arrivants

Et si on se promenait?

Un week-end commun, ça vous dit.

Pour un départ le vendredi soir, course le samedi en journée, soirée du samedi pour un retour au bercail le dimanche?

Le 17 Juin en Ariège pour le trail des crêtes (Voir le site ICI), à Saint Paul de Jarrat. Au programme: 11, 26 ou 55Km.

Si vous êtes intéressés, contactez Cyrille avant le 25 Avril, pour réserver un gîte.

A bientôt

Cyrille

Sauta Roc 2017

Hébergés chez un pompier professionnel, Stéphane et sa femme, près de Saint Guilhem, 4 valeureux compagnons, Janot, Vincent Ricou et Cyrille partent Samedi soir, direction l’Hérault.

La course n’étant qu’à 9H30 le lendemain, c’est avec joie que les compères festoient.

Une nuit des plus reposante, pour arriver sur le coup des 8H30 à Saint Guilhem. Notre chauffeur, le régional de l’étape, nous conduit en mini bus tels des athlètes professionnels.

Il fait un bon 2°C au moment de l’échauffement. Photo souvenir, Ricou en profite pour péter le téléphone, puis direction le ligne de départ. Au programme 26Km avec 1200mD+. Le soleil pointe le bout de son nez, la brume s’évapore, le corps se réchauffe, décision est prise ce sera T-shirt!!!

9H30, départ, traversée du village, longue montée de 8Km, caillouteuse (comme les 90% du parcours, c’est un « mini » carroux » le coin). Avant le ravito du 12eme Km, une longue portion plus roulante, en sous bois de pins, très agréable. Ricou est déjà loin devant, suivi de Vincent, Cyrille et Janot trop occupé à trifouiller la GoPro!!!

Un bout de chemin ensemble pour Vincent et Cyrille, puis Vincent terrassé par les crampes laissera ce dernier filer. Une dernière montée bien casse pattes puis ce sont 5Km de descente ultra caillouteuse cette fois….on s’envole!!

A l’arrivée Ricou 86eme en 2H45, Cyrille 94eme en 2H46, Vincent 174eme en 2H59 et Janot (toujours avec sa GoPro) 220eme en 3H08.

Boisson pétillante au bar du coin, retour chez nos hôtes, Repas (très bon), puis Stéphane décide de nous faire essayer le tambourin, sport local, compromis entre le tennis et la pelote… Physique et dur dur après la course. Une balle (assez dure) à pleine vitesse dans le dentier de Vincent nous pousse à rentrer sur Lacaune, avec un Janot survolté au volant.

Super Week-end.

Les résultats: ICI

Enfin les vidéos….de la GoPro! Ici (Mises en ligne au compte gouttes)

Sauta Roc 2017

Trail des coteaux de bellevue




C’est un couple de Lacaunais, qui, en ce matin froid de Janvier, prend la route direction Pechebonieu, proche de Toulouse.

Janot et Cyrille se sont engagés sur le trail de 21Km, du roulant au programme, puisqu’il n’y a que 400m de D+. Mais attention, le terrrain peut être glissant, il y a quelques années c’était une patinoire de boue.

Retrait des dossards sur le lieu d’arrivée, puis footing de 2km vers le lieu de départ, -4°C, petit vent, fait pas chaud.

Course plaisante, même si ça bouchonne souvent à la moindre descente, on ne sent pas les coureurs du coin à l’aise dans les sentiers.

Les monotraces glissent, non pas à cause de la boue, mais du gel….grosse gamelle pour Cyrille.

Au final, 2H01 pour Janot et 217° au classement général (24°V2), 1H55 pour Cyrille 122° (43° VI).

Retour rapide à la maison, galette et siestoune.

A+

Cyrille

 

decatrail 2016 – Burlats

Voilà une course qui ferait palir un trésorier de Club….

Inscriptions gratuites, bière d’arrivée gratuite, buffet gratuit…. Organisée par un club de milliardaire?..non, un petit coup de marketing Décathlon. Marketing peut-être, mais tellement rare que c’est à souligner!!! Une organisation sans faille pour ce petit trail dominical!!!

7H45 on décolle de Lacaune dans la voiture familiale des Tichit, Christophe, dominique florent et moi même. On roule pépère, parking, départ à 9H30 pour dominique et Cyrille, sur le 11km avec quelques 600m D+ et à 10H00 pour Dominique et Florent sur le 6Km fort de 200m D+.

Course relativement éprouvante où il faut rester vigilant….ça glisse.

Le père et le fils bouclent leur tout en 28minutes et quelques poussières, à la seconde et troisième place!!!

Dominique termine en 1H16 (139°/197), et Cyrille en 1H02 (43°).

On attend le podium, puis retour Lacaune….classement-general_decatrail20161106_115440

Collioure, week-end chargé…

collioure-2017

Sept Lacaunais se sont inscrits pour ce trail des vendanges de Collioure, dimanche 2 Octobre. Le lion, passé en vacances dans le coin au mois de Juin, connait un refuge « Sympa », sous la tour de Madeloc…et si on y allait passer le week-end?

Banco!!! Les frangins Amalric, Le lion, Christophe et Cyrille prennent donc la route vendredi soir vers 17H30, direction les P.O.. Après 3 heures de route et de piste, on arrive au refuge, ultra isolé, où le propriétaire du refuge nous attend et donne ses consignes: « économisez l’électricité, c’est du solaire, attention l’eau n’est pas potable, économisez l’eau aux toilettes, utilisez les toilettes sèches de préférence…. »

Petite soirée sympathique vendredi soir, mais réveil un peu délicat. Déjeuner, marché à Port-Vendre (PV pour les intimes), on remonte à 11H00, et si on allait décrasser? Go, c’est parti pour 8km de reco du parcours du lendemain à la tour Madeloc. En attendant Ricou et Janot qui arriveront que le soir, c’est promenade et retrait des dossards dans Collioure. Pétanque en attendant les compères qui arrivent vers 20H30, Repas, puis promenade nocturne (23H30) autour du refuge. Certains décideront même de retourner à la tour….

Réveil matinal dimanche, préparation, puis descente sur Collioure. Il y a un monde incroyable sur les bords de plage, l’organisation est paniquée à la vue des coureurs qui viennent s’inscrire à 1/4 d’heure du départ…Sont pas stressés dans le Sud. Du coup le départ est décalé de 10 minutes. Les 7 compères un peu vasouillards, ne sont franchement pas motivés, et le tracé de la course passant devant la porte de notre refuge, chacun y va de ses projets d’abandon au niveau de celui-ci. Mais il n’en sera rien, 7 au départ, 7 à l’arrivée! Un parcours assez physique sur sa première partie et très roulant sur la seconde. Au total 19Km avec un peu plus de 800mD+. De gros bouchons dans les rues de Collioure avec 440 coureurs annoncés au départ. Petite promenade le long de la plage, et le tracé attaque les coteaux de vignes et autres rampaillous pour nous emmener au refuge puis à la tour de Madeloc.

Devant ça bataille, Le lion passant 10eme à la tour, se verra rattraper sur la fin pour terminer 16eme en 1H44. Il sera talonné par Fabien 19eme en 1H45. Bastien (le plus barbouillé) finira en 1H47 à la 25eme place.

Chez les Vieux, Ricou fait forte impression en 2H02 79eme place, suivi de Cyrille en 2H03, 84eme place, puis de Christophe en 2H05, 98eme (ce sont les descentes qui le freine!!). Vincent Pistre, néo titulaire croisé sur le chemin et ayant dormi à Gruissan boucle son tour en 2H08, et Janot en 2H15 à la 183eme place.

Un bien beau Week end, à Refaire!!

resultats-19-kms-collioure-2016

Load More