Course ludique ou d’animation proposée par l’association des commerçants vabrais, l’épreuve a réuni 26 amateurs, des environs essentiellement. Les Suc, dopés (par les résultats de la veille à Labruguière), croyaient encore rafler la mise, mais ils ont dû se contenter de la place de dauphins. Tournicoti tournicota dans les rues de Vabre, avant de se diriger vers la ferme équestre (au grand trot) de la Mouline, puis retour par la voie ferrée (enfin anciennement, de 1905 à 1962), avant qu’une montée en monotrace n’interrompe le train pris dans la vallée. Puis tournicoti tournicota dans les rues et faubourgs du village. Le régional de l’étape Jean-Philippe (demeurant au bourg) a dû s’incliner, dans un contexte où deux athlètes quinquagénaires ont creusé rapidement un inexorable écart sur leurs poursuivants.

La Foulée Vabraise (10 km)

1.Frédéric Proust. 2.Jean-Philippe Suc..(2M2). 10.André Suc en 55’57” (2M3) (26 arrivants).