Courses Adultes

Direction Murat sur Vèbre

Murat, c’est la prochaine course en Parc du Haut Languedoc. Coureurs, coureuses, rendez-vous le dimanche 15 septembre, pour Les Foulées de Saint Jacques. Soit 16,5 km (avec 500 m. de dénivelé) de chemins divers et variés d’abord (sur 6 km) réservés aux pèlerins de Compostelle. Ensuite, les bipèdes marcheront sur les traces des quadrupèdes (brebis, vaches, faune sauvage…), tout en s’élevant en haut de trois côtes, histoire de bénéficier du panorama.

Au final (comme en 2018), après la traversée de la prairie centrale, il faudra monter les marches conduisant au Palais des Festi… je veux dire à la salle du Petit Train. C’est là que tout à commencé : la course à 10 h, les inscriptions (ou retrait des dossards des préinscrits) à 8 h.

Si un lecteur coureur ACListe sait se servir des réseaux sociaux, qu’il en use sans réserve pour la com des Foulées de st Jacques. Merci

FSJ.Murat.19-001

Foulée vabraise : tournicoti…

Course ludique ou d’animation proposée par l’association des commerçants vabrais, l’épreuve a réuni 26 amateurs, des environs essentiellement. Les Suc, dopés (par les résultats de la veille à Labruguière), croyaient encore rafler la mise, mais ils ont dû se contenter de la place de dauphins. Tournicoti tournicota dans les rues de Vabre, avant de se diriger vers la ferme équestre (au grand trot) de la Mouline, puis retour par la voie ferrée (enfin anciennement, de 1905 à 1962), avant qu’une montée en monotrace n’interrompe le train pris dans la vallée. Puis tournicoti tournicota dans les rues et faubourgs du village. Le régional de l’étape Jean-Philippe (demeurant au bourg) a dû s’incliner, dans un contexte où deux athlètes quinquagénaires ont creusé rapidement un inexorable écart sur leurs poursuivants.

La Foulée Vabraise (10 km)

1.Frédéric Proust. 2.Jean-Philippe Suc..(2M2). 10.André Suc en 55’57 » (2M3) (26 arrivants).

Trails à Labruguière

Samedi 7 septembre, les coureurs du Parc du Haut Languedoc (et les autres aussi) Lacaunais inclus avaient rendez-vous au COSEC, stade proche du domaine d’En Laure à Labruguière. Coup de chance pour la Piste Jaune s’élançant à 14 h : la météo du jour était placée sous le domaine d’un modeste vent du nord, rendant les conditions de course idéales. Labruguière, c’est la « ville ronde » : est-ce pour cela que, sur la course des 12 km (départ à 15 h 30) nommée « Lou camin del Farissou », certains coureurs, et non des moindres, ont perdu leurs repères. Ils ont donc tourné en rond… une fois, deux fois parfois ; il faut bien le signaler pour comprendre le classement. Les Lacaunais n’ont dans ce contexte pas perdu (ou pas trop perdu) leur sens de l’orientation, mais savent bien que, pour certains au moins, leur classement est flatteur. C’est ainsi, et les Trotteurs d’En Laure nous attendent pour des épreuves haut de gamme pour 2020, et nous y reviendrons.

Sur la Piste jaune (29 km), à signaler que Laurent Soccol loupe la victoire pour avoir perdu de dérisoires 60/100ème de seconde au kilomètres sur le lauréat. Victoire qui n’échappe pas à Jean-Philippe Suc sur les 12 km : un M2 certes bien mûr (55ans), mais moins que son poursuivant immédiat (à 17″) le tout frais M3 Pascal Gonthier.

Piste Jaune (29 km)

1.Jérémie Roussinet en 2h 47′ 40″ 2.Laurent Soccol en 2h 47′ 58″ (1M1) (55 arrivants)

Camin de Farissou (12 km)

1.Jean-Philippe Suc en 53’11 » 6.Hugo Fabre (1ES) en 57′ 12″ 32.Marc Fabre en 1h 04′ 31″ (2M3) 59.André Suc (1h 15′ 26″) 62.Tatiana Devic (1SF) en 1h 16′ 03″ (107 arrivants).

Le CHARCU’TRAILS 2019

Le 1er septembre 2019 restera dans l’histoire des Charcu’trails ! C’est la 15ème édition. La veille la météo et ses orages de grêle ont fait peur à tout le monde. Coureurs et organisateurs réunis. Ce sera la seule « peur » du week-end.

Les bénévoles vont vérifier le balisage. Si le 12 km n’a pas eu de soucis, ceux du 24 doivent à nouveau placer de la rubalise. L’orage a tout enlevé. Mais leurs efforts permettent au tracé d’être prêt à l’heure.

09h00 départ du 24 et du 12 km. Départ fictif et déplacement en cortège genre tour de France. Arrivé devant le café Ricou, le maire, M BOUSQUET, donne le départ réel. Cet endroit a été le départ du premier Charcu’trails. Une façon de rendre un hommage aux premiers traileurs et traileuses à faire cette course.

Après trois kilomètres, passage dans les salaisons Le RAY-GAL. La direction a permis de passer dans leur lieu de travail où sèchent jambons, saucisses, saucissons et autres produits locaux. La vue de tous ces produits et les odeurs font retentir cris, applaudissements et demandes en tous genres : »on peut en prendre un ? », « à partir de combien de jambons on est disqualifié ? » ou encore « c’est immoral de nous faire çà… On a faim maintenant ! ». Mais tout cela avec des sourires inoubliables aussi bien pour les participant(es)s, les bénévoles et les responsables de la société. Nous les remercions tous pour ce grand moment que l’on trouve qu’aux Charcu’Trails de LACAUNE !

Ensuite les inscrit(es)s partent dans les monts de LACAUNE. Tandis que la Bougnette est lancée, le premier du 12 km, BARTHES Romain en 45′, est déjà arrivé. La première ne tardera pas. Les 24 km voient un local de l’étape, encore un membre de l’ACL, gagner avec 11 minutes d’avance.

Les participant(es)s du 12 et du 25 km ont le droit à un cadeau de notre président en passant par une dernière côte dénommée la … Cerise ! La cerise sur le gâteau du 15ème anniversaire de la course.

Ce petit fruit a été amer pour beaucoup… y compris pour ceux qui ont du baliser cet endroit !

Une 15ème édition avec une météo clémente, aucune blessure grave à compter, et un repas convivial à base de charcuterie bien sûr !

LOU CAMBASTOU 12 km

BARTHES Romain 45 ’51 — LATGER julie 53’02

CABROL Christophe 46’07 — GAYRAUD Corinne 59’16

CAVAILLES Aurélien 46’23 — HUBNER 1h00

Trail du MONTALET 24 Km

ALMARIC Bastien 2h09 — TONIN Clara 2h39

STEENBERGEN Gaetan 2h20 — BOYER Emilie 2h46

BOUHE Benoît 2h21 — LOPEZ Karine 2h51

La BOUGNETTE 5km

ALBA Pierre 19’08 — MIRAOUI Alissa 25’18

COUZINIE Tristan 19’18 — TAMAGNINI Gioela 26’12

MUNOZ Mathis 20’33 — BRUGIERE Cindy 26’12

A l’an prochain notez déjà la date : le dimanche 6 septembre 2020 !

Murat / Vèbre: Galop d’essai

Dimanche 25 août, à 17 h. Reconnaissance du parcours (16,5 km et 500 m dénivelé). Rendez-vous et départ à la salle du Petit Train.

VTT bienvenus. Douches à l’arrivée. Prolongations possibles (20 h) devant le menu (16 €) du restaurant.

Nouveautés 2019 : galop d’essai aussi pour les Foulées Bergères (4,5 km), avec un rendez-vous et départ à 16 h, même lieu.

Vabre : quatre top 20 sous des trombes d’eau

          « Mais comment peut-on faire plus de 16 de moyenne sur un tel parcours, avec les averses que l’on a subies ! » Au terme de ses Contemplations sur les feuilles de résultats, Hugo Fabre est médusé : il rend sept minutes (soit 40 secondes au kilo) à son cadet qui est encore junior : l’espoir talentueux du Castres Athlétisme, Flavien Szot. Pourtant, c’est un Hugo victor… ieux chez les Lacaunais qui s’exprime : 12e toutes catégories, 2e chez les espoirs, il précède de quelques encolures un trio (Jean-Philippe Suc, Laurent Soccol et Christophe Tichit) de vétérans lacaunais, et de quelques encablures un autre trio (Marc Fabre, André Suc et Jérémy Cazals) du même tonneau.

Ce dernier (senior Jérémy) a fait pourtant une course débridée : il avait omis d’attacher (ou mal noué) les lacets de sa chaussure gauche. À la réflexion, l’on voit mal où est le danger : si le lacet est bloqué sous la semelle de la même chaussure, pas de problème (s’il y est parvenu, il sera libéré sans tension). Quant à être bloqué sous une autre chaussure, cela implique au moins une des trois hypothèses suivantes : soit effectuer de très courtes enjambées, soit avoir des lacets très très longs, soit avoir des concurrents qui vous collent de près. Reste qu’il faut tout de même s’arrêter en cours de route pour les lacer, afin que la cheville retrouve un minimum de maintien, indispensable sur certaines portions, caillouteuses ou en devers, du chemin. Cher lecteur, si vous ne m’avez pas suivi jusque-là, il est clair qu’au moins l’un de nous deux navigue à côté de ses pompes…

L’averse s’est déclenchée environ un quart d’heure après le départ. Néanmoins, sur le parcours traditionnel d’avant l’invasion des pyrales, les athlètes ont pu admirer l’excellent travail que ces dernières ont effectué : les buis sont impeccablement récurés. Conséquence (de l’eau) : la sono a eu quelques ratés, mais l’animateur Philippe Aubert a suffisamment de coffre pour se faire comprendre a capella. Et la nouvelle organisation – à laquelle les « anciens » Annie et Christan Molinié n’ont pu s’empêcher de prêter mainforte – s’est bien sortie de ces impondérables.

Après les généreux podiums (les trois premiers tant qu’il y a des catégories), la compétition a continué pour avoir accès à l’apéritif quasi-dînatoire. Mais, devant la générosité de la mairie (pizza, quiche et autres cochonneries à gogo), même les plus effacés (extérieurs à la performance et même à la course inclus) ont trouvé récompense à leurs efforts pour se faufiler subrepticement. Ou à leur patience pour attendre que les plus en vue (et encombrants) finissent par se retirer, repus.

La Gijonada (11 km)

1.Flavien Szot en 40’59… 12.Hugo Fabre, 2Esp. en 47’57… 13.Jean-Philippe Suc, 2M2 en 48’16…    16.Laurent Soccol, 3M1…          19.Christophe Tichit.     53.Marc Fabre 3M3… 65.André Suc.        85.Jérémy Cazals.           115 arrivants.  

Trail du Caroux

Du caillou en veux-tu en voilà

En ce dimanche 21 juillet, nous voilà parti sur Mons La Trivalle en terre Héraultaise. 3 parcours proposés : 10, 18 et 30 km avec pour chacun un dénivelé positif assez conséquent. Nos licenciés Lacaunais se caleront sur le 18 km (et Laurent Soccol sur le 30 km).

Pour ce qui est du 18 km, le départ est à 8H30 (et oui il faut se lever tôt). Un parcours un peu plus dur que l’année dernière, nettement moins roulant et avec plus de d+ (1200 m). Pour ma pars, je souhaite partir devant : déjà pour essayer d’y rester mais aussi pour ne pas être dans les embouteillages au début du sentier des gardes (1 km après le départ). Premier kilomètre en 3’53’’ (dans le 1er groupe du coup) comme prévu, mais personne ne souhaite prendre les devants. Et c’est parti pour une longue marche de 6 km (plus de 800m de d+). Un 1er ravito au 7ème km avec seulement des carafes d’eau (plus de verre) et s’en suit du plat pour arriver au ravitaillement de Douch avec cette fois si du solide et la descente jusqu’à Héric. Deuxième et dernière côte d’un kilomètre pour arriver au col de Bardou et finir en descente.

Comme l’année dernière, des bonbons à l’arrivée et un tuyau d’arrosage pour prendre sa douche. Repas assez rapide vers 12H puis à 14H30 c’est l’heure des récompenses.

On peut conclure que ce trail été particulièrement attendu par certains de par sa difficulté et ses paysages. Comme mentionner par notre redoutable Dédé : « Trop technique, je n’ai pas pu lâcher les chevaux même en descente ». Et Dieu sait qu’il en a sous le capot. La partie la plus rapide été finalement le plat entre les 2 ravitaillements. Les marches obligent à faire des grands pas non voulus et donc à gaspiller de l’énergie. Même dans les descentes, les cailloux (pointus…) encombrent nettement le chemin. Bref, un trail technique du kilomètre 1 au 17ème  où il faut avoir des bonnes chaussures. Mais ça vaut sacrément le coup !

Résultats :

18 km 1200 d+ (243 arrivants)

1er : Jérémie ROUSSINET (2h12’51’’) – 1er SE

13ème : Hugo FABRE (2h29’59’’) – 2ème ES

34ème : Jean Philippe SUC (2h45’41’’) – 3ème V2

66ème : Marc FABRE (3h04’43’’) – 1er V3

68ème : André SUC (3h06’07’’) – 2ème V3

30 km (155 arrivants)

1er : Pierre CHALEYER (3h38’10’’) – 1er SE

5ème : Laurent SOCCOL (4h16’26’’) – 1er V1

Sans transition, il est également intéressant de faire une comparaison avec le trail de la factrice à Roquebrun (26 km et 1000m d+) :

Hugo : 13ème (même place) en 2H38 (+8’)

Jean Philippe : 22ème (- 12 places) en 2H48 (+2’)

Marc : 77ème (+11 places) en 3H19 (+14’)

Avec 8km de plus à Roquebrun (quand même !), le temps passé est donc très proche de celui du trail du Caroux ; preuve que le terrain et le % moyen au km est important. CQFD

30km Nasbinals

Le 23juin 2019 je suis parti à nasbinals  en lozere courir 30 km dénivelé  800 1 ier fois sur cette distance le départ et donné  a 8h a nasbinals  direction  l aubrac puis de la  station de ski de brameloup pour le ravitaillement  au 18km petit arrêt pour boire et manger un petit truc je repars  et au 19km petite crampe  a la jambe gauche sur 500metres mais ça passe me voilà re parti puis arrive au 23 km il reste 7 km ça  se fait dur mais au bout du bout je re arrive a nasbinals pour passe la ligne d arrive a la 391/ 473 en 2 4h17 dommage de pas avoir fait mieux mais le manque   d entraînement  sur cette distance mais  content de l avoir fini  et l Annee prochaine  on tentera de faire mieux c est que parti remise 

Trophée de l’Avenir

Dernier rendez-vous de nos « Eveil athlétique » le samedi 29 juin au stade de la Balmette à Lacaune. Après une courte animation sur plusieurs ateliers préparée par les responsables de l’AC Lacaune ( Relais courses, sauts, lancers ) la priorité de cette dernière journée, était la proclamation des résultats du Trophée de l’Avenir 2019 et la remise des récompenses. Au classement final, calculé sur l’ensemble des 5 journées, on trouve chez les filles: 11ème, Lohanne Théron, 20ème, Candice Sibourd sur un total de 51 athlètes classées. Chez les garçons: 15ème, Hamza El Masoudi, 27ème, Georges Bertrand, 29ème, Yanis Chery, 37ème, Hugo Boudou et Clément Rascol, 50ème, Noé Théron, 58ème, Kefren Berardi, 63ème, Lucas Combet-Curt sur un total de 75 athlètes classés. Au classement par équipes, c’est le Castres Athlétisme qui remporte la coupe du Trophée de l’Avenir devant le Labruguière AC. 3ème place pour l’ES Aussillon, 4ème place, le CA Vielmur, 5ème, l’AC Lacaune, 6ème, le CA Sorèze.  Un grand bravo à nos futurs petits champions, ils ont bien mérité, ces 2 mois de repos. Bonnes vacances à tous.

Meeting interne amical 2019

Dimanche 23 Juin, c’est le jour des Olympiades ACL réservé aux licenciés du club. Cinq épreuves sont proposées aux athlètes. 80 métres haie – lancer du poids – lancer du vortex – 800 mètres et morpion. (Quézaquo ? qués aquello bestio ?   ). Et bien, c’est une nouvelle épreuve qui se pratique en équipe et qui est destinée à tester la réflexion après un sprint, un effort physique… Elle est révélatrice des sondages nationaux qui mettent en balance les hommes d’un coté et les femmes de l’autre… Pas de surprise, à Lacaune, les garçons vont bien plus vite que les filles.

Le maître de cérémonie est Claude. Ex professeur d’EPS, il est aux commandes pour l’échauffement commun. Un cercle a été constitué, composé d’hommes et de femmes de tout age, tout ouïe aux consignes de cet homme investi de la parole… sportive. Les participants sont très réceptifs à ses propos, et c’est dans cette communion fraternelle, mêlée de joie et de bonne humeur, qu’ils s’étirent, sautillent, s’accroupissent et vont même se coucher dans l’herbe fraiche du matin, tous ensembe, les uns à coté des autres, pour se toucher le bout…des pieds…!!! Ce sont des étirements qui doivent nous apporter de la souplesse et combattre la raideur, « plus prononcée chez les vieux et les plus agées… » Dit-il….

10h30′ C’est le départ de la première épreuve de ce pentathlon « sauce charcutière » des Monts de Lacaune. Honneur aux dames pour débuter la compétition.

12h00′ Le juge-arbitre s’isole pour établir le classement qui sera officialisé au terme du repas. C’est aussi l’heure de se désaltérer. Le pro du décapsulage et de la dose passe derrière le comptoir et fait ses annonces… Grenadine! Pêche!… mais refuse le service en salle… Le métier de tavernier se perd… Après l’Ubérisation dans la distribution, voila la Ricourdisation… C’est le « Light service »…

Pendant ce temps, la gent féminine s’affaire pout la mise en place de la table et des couverts… en plein soleil… On devine le souhait irrésistible de certaines de démarrer l’été avec le teint halé ; qui évitera peut être le déplacement sur les plages du littoral…

A noter le passage de sympathisants en fin de matinée, réquisitionnés pour la taditionnelle photo du meeting 2019.

RESULATS

HOMMES               DAMES

1 Sylvère               1 Fanny

2 Hugo                   2 Tatiana

3 Jean Philippe        3 Christine

Validation Agrément Ricourdien… ON ETAIT BIEN…LA

A+  Marc

PHOTOS

Load More